Un groupe de langur de douc à jambe grise, espèce rare, a été découvert dans la forêt primaire du Tây Nguyên. Photo: FFI

Tây Nguyên(VNA) -  «Le langur de douc est une espèce de singe que l’on ne trouve qu’au Vietnam», selon le représentant de l’association Flauna & Flora International (FFI).

Après avoir découvert 500 langurs de douc à jambes grises (gray shanked douc langur) à Kon Tum, la FFI a diligenté une enquête.

Le 3 mars, cette association a conclu qu’avec la découverte de ce nouveau groupe, la population de doucs au Vietnam a presque doublé. Le langur de douc à jambes grises est une belle espèce de singe qui n’est pas très connue.

Avant cette enquête, FFI estimait qu’il demeurait de 800 à 1000 individus, faisant de cette espèce l'une des 25 presque éteinte.

«C’est un grand plaisir d’avoir découvert l'une des plus rares espèces animales au Vietnam», a déclaré Trinh Dinh Hoàng, chef du groupe d’enquête.

Le langur de douc est une espèce de primates de la famille des Cercopithecidae, qui comprend trois sous-espèces : le langur de douc à jambes grises, le langur de douc à jambes rouges et le langur de douc à jambes noires. Ils vivent dans les forêts en groupe de 4 à 30 individus.

Une des caractéristiques particulières de ce singe est la longueur de sa queue qui est égale à celle de leur corps, soit de 56 à 76 cm. Leur robe est distinctive également : visage jaune, menton blanc et corps gris. Leur nourriture principale est le feuillage des arbres, mais ils mangent aussi des fruits, des graines et des fleurs. Ils possèdent un estomac en symbiose avec une bactérie leur permettant de dégérer les feuilles.

Benjamin Rawson, directeur de FFI au Vietnam, a affirmé que cette espèce est endémique au Vietnam. «Dommage qu’elle soit au bord de l’extinction. Nous faisons de notre mieux pour éviter un tel scénario», dit-il.

D’après M. Rawson, la protection de cette espèce nécessite l’intervention de plusieurs acteurs dont le gouvernement, les autorités locales, des organisations civiles, des scientifiques.

Présente dans 40 pays, l’organisation Fauna & Flora International a pour objet de protéger les espèces rares proches de l’extinction tout en améliorant la vie des populations locales. Fondée en 1903, elle est l’une des plus anciennes associations de préservation de la nature.

C’est en 1997 que la FFI a lancé son premier projet au Vietnam pour la protection d’espèces de singe en partenariat avec le gouvernement et divers autres acteurs. –CVN/VNA