jeudi 17 août 2017 - 15:06:30

Début de l’examen national de fin d’études secondaires 2015

Imprimer

Près d'un million de lycéens vietnamiens ont commencé le 1er juillet l’examen national de fin d’études secondaires 2015 par l'épreuve des mathématiques.

Cet examen national de fin d’études secondaires a lieu du 1er au 4 juillet dans 23 villes et provinces. Chaque candidat doit participer au minimum à quatre disciplines dont trois obligatoires (mathématiques, langue étrangère et littérature) et une discipline optionnelle parmi cinq disciplines (physique, chimie, biologie, histoire et géographie).

Auparavant, le 30 juin au matin, 957.529 des 1.006.479 candidats ont été présents dans les 1.671 lieux d’examen avec 34.840 salles pour recevoir leur carte d’examen et corriger d’éventuelles erreurs concernant leurs informations personnelles.

En attendant le Jour J, le ministère de l’Éducation et de la Formation, ainsi que les services concernés de toutes les localités étaient prêts pour garantir le bon déroulement de cet événement important pour les lycéens.

Le ministre de l’Éducation et de la Formation, Pham Vu Luân, lors de la réunion périodique du gouvernement du 29 juin, évoquait l’examen national de fin d’études secondaires 2015 : «Tous les préparatifs professionnels sont achevés comme prévu. Le pays recense un million de candidats dont 279.000 souhaitent seulement passer le bac et auxquels s’ajoutent plus de 725.000 candidats qui participeront à l’examen pour obtenir le bac mais aussi pouvoir poursuivre leurs études dans les universités ou les écoles supérieures». «Au nom du secteur éducatif, je remercie le Premier ministre, le gouvernement, les localités, les collectivités et les habitants dans l'ensemble du pays pour leur soutien au secteur. Il s'agit d'une aide précieuse pour les candidats», a ajouté M. Luân.

Traquer les fraudes


Ces derniers jours, de nombreuses délégations d’inspecteurs du ministère de l’Éducation et de la Formation ont visité les établissements où se tiendront les examens. «Les logements et la nourriture pour les candidats et leurs proches sont prêts. Dans les gares routières des provinces et des villes où l’examen se tiendra, les étudiants volontaires sont présents pour les aider. Les surveillants et les organisateurs d’examen sont sur le pied de guerre», a insisté le vice-ministre de l'Éducation et de la Formation Bùi Van Ga.

Le ministère de l'Éducation et de la Formation ainsi que les localités ont également pris des mesures pour éviter les fraudes. «Les cadres des universités sont arrivés dans les différentes localités pour réaliser leurs surveillances. Lors des journées d’examen, les groupes d’inspecteurs du ministère mèneront des contrôles surprise. En outre, les candidats deviennent eux-mêmes surveillants. Ils peuvent fournir des informations concernant les fraudes via le téléphone rouge de chaque établissement d’examen dont le numéro est publié sur le site Internet des Services de l’éducation et de la formation ou encore en envoyant un courrier électronique à l’adresse pvluan@moet.edu.vn », a ajouté M. Ga.

La vice-ministre Nguyên Thi Nghia a travaillé le 29 juin avec le Comité d’organisation d’examen des provinces de Nghê An et Hà Tinh (Centre). Elle lui a demandé de respecter consciencieusement les règles sur le secret des sujets d’examen, la surveillance et l’attribution des notes. Les chefs des Services de l’éducation et de la formation et les directeurs d’universités doivent être responsables et en mesure de résoudre tous les problèmes. Les policiers, les secteurs de l’électricité et de la santé, les antennes de l'Union de la jeunesse communiste Hô Chi Minh mais aussi la presse placent les lycéens au cœur de leurs activités en ces jours d’examen.

Veiller à la sécurité


Cette année, l’École normale supérieure de Hô Chi Minh-Ville est responsable de l’organisation de 24 lieux d’examen où participent 26.930 candidats. Elle a réalisé un entraînement pour les plus de 2.400 surveillants et 400 examinateurs en charge des épreuves. Dans chaque lieu, deux policiers de la ville assurent la sécurité. De son côté, l’École normale supérieure des techniques de Hô Chi Minh-Ville a préparé toutes les conditions nécessaires pour 14 lieux recevant plus de 16.600 lycéens. «La surveillance et la discipline dans les salles d’examen sont renforcées cette année», a partagé le professeur Dô Van Dung, président du Conseil d’examen de l’école.

À Hanoi, le Service de l’éducation et de la formation de la ville préside 27 lieux d’examen où plus de 11.000 lycéens passent le bac uniquement et 9 établissements dédiés aux candidats qui veulent poursuivre leurs études à l’université.

«Des policiers et autres forces de sécurité des districts et arrondissements sont déployés dans les zones d’examen afin d’y assurer la sécurité», a affirmé Pham Van Dai, directeur adjoint du Service municipal de l'éducation et de la formation. Pour aider au mieux les candidats, le numéro du téléphone rouge, les informations sur le logement gratuit, la nourriture, le transport sont affichées dans les gares routières, devant la porte des universités et des lieux d’examen. -CVN/VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres