Il existe plus de 400 races de chiens sur notre planète mais il n’y en a que trois dotées d’une ligne le long de la colonne vertébrale : une en Thaïlande, une en Afrique et une sur l’île de Phu Quôc.

Lê Quôc Tuân, patron d’un élevage de chiens dans le district insulaire de Phu Quôc, province de Kiên Giang (extrême Sud du pays), a révélé son projet d’établissement d’une «course tout terrain» pour les chiens de race locale.

Il s’agit d’un lieu tout à fait différent de celui installé dans la ville côtière de Vung Tau (Sud) qui organise les week-ends des courses de lévriers. Les chiens à Vung Tàu sont des Greyhounds, une race irlandaise importée au Vietnam par Nguyên Ngoc My, un Vietnamien résidant en Australie.

À Phu Quôc, les sportifs à quatre pattes feront de «l'agility» (signifiant tout simplement «agilité» en anglais), un sport canin dans lequel le chien évolue sur un parcours d'obstacles sous la conduite de son maître.

La construction des infrastructures est presque achevée. L’entraînement des chiens s’accélère pour l’inauguration prévue au milieu de l’année. Lê Quôc Tuân a ouvert un élevage de chiens de Phu Quôc en 2010 dans le hameau de Cây Thông, commune Duong To. Il en possède actuellement environ 400.

Le chien de Phu Quôc, une race à préserver 


Chien de Phu Quôc

Les habitants de Phu Quôc considèrent leurs chiens comme une des spécificités de l’île. Ce n’est pas la seule... Ce sont à la fois des animaux domestiques et des amis fidèles. Avant, on ne les vendait jamais, mais on les offrait à un ami ou un proche, ou les échangeaient contre des objets indispensables à la vie quotidienne. Aujourd’hui, l’île accueille de plus en plus de touristes vietnamiens ou des étrangers qui, après avoir vu ces chiens, souhaitent en acquérir. Pourquoi cette race est-elle devenue si convoitée ?

D’après les experts, cinq caractères distinguent le chien de Phu Quôc : une bande de poils le long de l’échine, une poitrine profonde et une taille mince, une queue pointue et un poil court de moins de 2 cm, une tête petite avec un mufle assez court et des yeux bruns, jaunes ou noirs. La langue a souvent de petites taches, les pieds sont palmés leur permettant de bien nager.

Le poids moyen des femelles est de 14 kg et 16 kg pour les mâles, ces chiens hurlent et vivent de 18 à 20 ans. Les chiens de Phu Quôc sont divisés en cinq groupes suivant leur robe : noirs (les plus nombreux et les plus appréciés car ce sont les meilleurs chasseurs), bruns plus ou moins clairs, tigrés de noir et de brun (assez rare), gris (les moins nombreux), blancs ou tigrés de blanc et de noir, ou de jaune et de brun (selon les experts, il pourrait s’agir de bâtards).

La reproduction se fait en février. La mère creuse un trou et y dépose sa nichée de 3 à 5 chiots. Ce sont des nageurs et de bons coureurs, fidèles, intelligents et amicaux. Selon les spécialistes, ils sont quatre fois plus intelligents que des bergers allemands et peuvent chasser des cerfs ou des sanglier. Ils peuvent découvrir des plantes médicinales pour guérir les blessures causées par les pièges des chasseurs ou par les serpents. - AVI