Hô Chi Minh-Ville (VNA) – Un séminaire organisé mardi 20 juin à Hô Chi Minh-Ville (Sud) a mis en avant la nécessité de renforcer la coopération internationale dans les poursuites pénales contre les étrangers qui commettent une infraction sur le territoire vietnamien.
 
La Cour populaire de Hô Chi Minh-Ville. Source : Internet
 
Il serait recommandé de signer plus d’accords d’entraide judiciaire avec différents pays du monde, a estimé Vu Xuân Nhuê, cheffe adjointe du bureau 2, du Parquet populaire de Hô Chi Minh-Ville qui est co-organisateur du séminaire avec des experts de l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA).

En même temps, il faudrait promouvoir la coopération avec les instances étrangères chargées des poursuites pénales dans la fourniture d’informations et documents pertinents permettant de traiter radicalement les protagonistes des réseaux criminels, a-t-elle indiqué.

Il est important de booster la coopération avec les organisations comme Interpol qu’on peut solliciter dès le stade de l’enquête, a abondé dans ce sens Vu Thanh Lâm, vice-président de la Chambre pénale de la Cour populaire de Hô Chi Minh-Ville.

De 2014 à 2016, le Parquet populaire de Hô Chi Minh-Ville a exercé son droit de poursuivre et de veiller au respect de la loi dans l’engagement des poursuites pénales des infractions dans 108 affaires impliquant 146 inculpés originaires de 25 pays et territoires, a fait savoir son bureau 2.

La Cour populaire de Hô Chi Minh-Ville en a condamné sept accusés à la peine capitale, quatre accusés à la perpétuité, et 8 autres à plus de 15 ans d’emprisonnement. – VNA