lundi 21 août 2017 - 13:52:49

Dans ces villes où la pluie du matin réjouit le pèlerin

Imprimer

La pluie est souvent considérée comme le rabat-joie du tourisme. Mais une météo abonnée au gris et à la pluie peut être aussi salutaire pour certaines régions du Vietnam. Échantillon des villes réputées en la matière.

La ville de Huê

L’ancienne cité impériale de Huê est située au bord du fleuve des Parfums. Adossée à la Cordière de Truong Son et située dans une région de climat tropical soumis à la mousson, la ville de Huê vit au rythme des quatre saisons : un printemps frais, un été chaud, un automne doux et un hiver plus froid. C’est la localité ayant la pluviosité la plus élevée et la plus longue saison des pluies du pays. Elle dure de septembre à novembre. Cette période est aussi la plus touristique pour Huê. Les pluies sont devenues un trait culturel caractéristique de l’ancienne cité impériale de Huê, avec sa gastronomie, sa peinture et le style de vie casanier de ses habitants. Sous les eaux, on dit de Huê qu'elle a une beauté romantique et nostalgique qui a d'ailleurs été mise en chanson dans "Mua trên phô Huê" (La pluie aux rues de Huê).

L’ancienne cité de Hôi An

La charmante cité de Hôi An repose au bord de la rivière Thu Bôn. C’est l’une des rares villes anciennes d’Asie du Sud-Est dont l’architecture est restée quasi-intacte. Mais la localité dispose d'une autre corde à son arc, les légendes liées à la saison des pluies que des habitants locaux aiment raconter. Pendant cette période, qui dure d'octobre à novembre, Hôi An est souvent comparée à Venise, avec ses rues inondées brillant sous les lanternes. Les touristes peuvent donc faire une balade en bateau dans les ruelles étroites de la cité, faire des photos ou barboter dans l’eau comme on aimait le faire quand on était enfant. Lors de la saison des pluies, le climat n’est pas aussi froid qu'à Dà lat ou Sa Pa mais il est préférable de porter une petite laine.

La ville de Dà Lat

Que ce soit pendant la saison des pluies ou la saison sèche, les nuages qui planent au-dessus de Dà Lat (hauts plateaux du Centre) ne laissent que peu de répit à la ville. Pourtant, les touristes aiment la visiter. Les pluies à Dà Lat sont souvent intenses mais de courte de durée. Elles font ressortir le parfum des pins et de la bauxite. Dà Lat est réputée pour ses chutes, ses lacs, ses vallées de fleurs, ses prairies et ses pinèdes. Les climatologues la surnomment «la ville de l’éternel printemps» car la température moyenne en hiver ne descend jamais en dessous de 10°C, et en été elle ne dépasse pas 25°C. Grâce à ce climat doux et clément, Dà lat demeure, pendant les quatre saisons, un jardin de fleurs aux milles couleurs et parfums.

La ville de Buôn Ma Thuôt

Buôn Ma Thuôt (Hauts plateaux du Centre) est réputée comme étant le royaume du café du Vietnam. La ville propose des «Coffee Tour» avec découverte des plantations de caféiers et dégustations pour mettre en avant ce qui fait sa fierté. Pendant toute l’année, Buôn Ma Thuôt attire les touristes, et ce dès le début de la saison des pluies. Comme les autres villes des hauts plateaux du Centre, son climat est tropical.

Hô Chi Minh-Ville

Il n’agit pas de la destination touristique la plus attrayante pendant la saison des pluies mais cette dernière caractérise la ville. Le climat de Hô Chi Minh-Ville est marqué par deux périodes : la saison des pluies, de mai à novembre, avec des cumuls de précipitations moyens de 1.979 mm par an, et la saison sèche, qui dure de décembre à avril. Le moment idéal pour goûter le café au lait de Saigon, spécialité de la capitale économique. – VNA
Vos commentaires sur cet article ...
Autres