Thanh Hoa (VNA) – La province de Thanh Hoa (Centre) dispose de sites historiques qui permettent de stimuler le tourisme culturel et spirituel. Pour ce faire, elle mise sur la restauration pour proposer une offre touristique de pointe.
 

La Citadelle des Hô est composée de blocs de pierre finement ajustés et soudés. Photo: VNA
Parmi les patrimoines que possède la province, la citadelle de la dynastie des Hô ainsi que le site historique de Lam Kinh incarnent parfaitement les valeurs historiques de la région, et se doivent de jouer un rôle de catalyseurs du développement du tourisme culturel et spirituel de Thanh Hoa.

Le site historique de Lam Kinh a été le point de départ de l’insurrection de Lam Son au XVe siècle. On y trouve encore des mausolées, tombeaux des rois et reines de la dynastie des Lê. Pour promouvoir la tradition et son histoire, tout en valorisant l’image de la région, la fête de Lam Kinh est organisée le 22e jour du 8e mois lunaire.

Inscrite en  juin 2011 dans la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO, la citadelle de la dynastie de Hô est le seul monument du genre construit en pierre de taille au Vietnam. Elle garde tous ses secrets sur la technique de construction et recèle bien des anecdotes mystérieuses.

Promouvoir le trésor local aux touristes

La province compte 1.500 sites historiques et touristiques et plus de 300 fêtes. Elle est également un épicentre du Dông Son, la culture de la proto-histoire de l’Indochine, et qui détient une foison d’objets anciens dont une centaine de tambours en bronze.

Les lieux se prêtent dès lors au développement du tourisme culturel et spirituel. La province avait mis l’accent sur la restauration de ces sites, pour les inclure dans des circuits touristiques. Une initiative qui porte ses fruits.

«Depuis le début de l’année, le site de Lam Kinh a accueilli 200.000 touristes, dont 600 étrangers. C’est une bonne nouvelle, car les visites d’étrangers étaient rares les années précédentes», a fait savoir Trinh Dinh Duong, chef du comité de gestion du site.

Il a ajouté qu’en outre l’amélioration de la qualité des services et la promotion médiatique, la restauration du site constituait l’élément clé de ce succès.

Le tourisme culturel et spirituel serait un bon moyen de valoriser les patrimoines. Pour permettre aux visiteurs de bien saisir la valeur de ces sites, il est indispensable de faire valoir le patrimoine et d’en tirer des produits touristiques de haute qualité. – CVN/VNA