dimanche 20 août 2017 - 15:10:48

Croissance et défense : Le PM fixe les objectifs

Imprimer

La réunion périodique du gouvernement pour le mois de juin a eu lieu les 30 juin et 1er juillet à Hanoi, sous la présidence du Premier ministre Nguyen Tan Dung, afin de passer en revue la situation socioéconomique du mois précédent et du premier semestre, ainsi que pour définir les orientations pour le reste de l'année.

Sous forme de vidéoconférence avec la participation des autorités des provinces de l'ensemble du pays, cette réunion de deux jours était consacrée à la situation socioéconomique, aux relations extérieures, à la garantie de la sécurité et de l'ordre public lors de ce premier semestre. Elle porte également sur la situation en Mer Orientale et les mesures prises et à prendre pour résoudre les tensions.

Pendant ce premier semestre, l'application des résolutions de l'Assemblée nationale et du gouvernement ont abouti à de bons résultats, ont affirmé les ministres.

Selon un rapport présenté par le ministre du Plan et de l'Investissement, Bui Quang Vinh, l'inflation a été bien contrôlée, l'indice des prix à la consommation a enregistré la plus faible hausse depuis treize ans, l'offre et la demande sur le marché domestique sont bien assurées. La baisse des taux d'intérêt ont permis de réduire les difficultés des entreprises. La croissance du PIB est estimée à 5,18 %.

Cependant, le pays doit encore faire face à de nombreuses difficultés, en raison notamment d'assez nombreuse sociétés ayant suspendu leurs activités, un décaissement de l'investissement public demeurant lent... En outre, les récents troubles de l'ordre public dans certaines localité du Sud ont causé des pertes des enrtreprises locales, notamment issues de l'IDE, ce qui a affecté l'activité économique dans certains secteurs ainsi que sur l'environnement d'investissement au Vietnam.

Les participants ont demandé au gouvernement et aux ministères de poursuivre le développement économique, de continuer de maîtriser l'inflation, d'assurer les objectifs de développement économique fixés pour cette année, de continuer de lever les entraves à la production et au commerce, ainsi que de soutenir le développement des débouchés à l'export, notamment pour les produits agricoles et aquatiques.

Ils ont insisté sur la nécessité de poursuivre le traitement des créances douteuses, d'accélérer l'actionnarisation des entreprises publiques, d'améliorer l'environnement d'investissement, de renforcer les mesures de restructuration économique, d'assister les pauvres, d'investir dans les projets clés du pays et dans le développement de l'industrie auxiliaire, et de privilégier le programme de réduction durable de la pauvreté.

Concernant l'implantation par la Chine d'une plate-forme de forage en pleine zone économique exclusive et sur le plateau continental du Vietnam, ils ont affirmé que le gouvernement et le Premier ministre avaient pris des mesures conformes au droit international pour exiger son retrait immédiat des eaux vietnamiennes. Ils ont appliqué des mesures appropriées pour préserver la paix, la stabilité et la sécurité au service du développement socioéconomique du pays.

Lors de cette réunion, certaines autorités locales ont également demandé au gouvernement de prendre les mesures nécessaires pour prévenir les risques dans les relations économiques, de commerce et d'investissement avec la Chine. Il est nécessaire de construire des infrastructures de pêche et de soutenir les pêcheurs, d'équiper de matériel moderne les forces chargées de faire respecter la loi, ainsi que d'exploiter au mieux les soutiens de la communauté internationale dans la défense de la souveraineté nationale.

En conclusion de cette réunion périodique du gouvernement, le Premier ministre Nguyen Tan Dung a affirmé qu’au cours de ce premier semestre, le pays a poursuivi ses tâches de développement socioéconomique dans des conditions favorables, demeurant de maintes difficultés, notamment début mai avec l’implantation par la Chine de la plate-forme de forage Haiyang Shiyou-981 dans la zone économique exclusive et sur le plateau continental du Vietnam. Cet acte et tous ceux qui s'en sont ensuivis sont contraires à la morale, au droit international comme aux accords conclus par les hauts dirigeants des deux pays, mais aussi aux relations d’amitié Vietnam-Chine. L’implantation par la Chine de la plate-forme a une incidence sur le développement socioéconomique national, et menace la paix, la stabilité et la sécurité dans la région.

Dans ce contexte, grâce aux efforts du Parti et du peuple, la situation socioéconomique nationale lors de ce premier semestre a connu une évolution positive à plusieurs points de vue, notamment une croissance soutenue, des fondamentaux économiques stables, une inflation maîtrisée, des exportations qui augmentent…

Par ailleurs, le pays a pris des décisions pertinentes et résolues dans la défense de la souveraineté maritime par des mesures de paix conformes au droit international. Le Vietnam exige de la Chine de retirer la plate-forme de forage implantée sur son plateau continental et dans sa zone économique exclusive. Les mesures de lutte du Vietnam pour sa souveraineté maritime reçoivent le soutien du peuple tout entier comme de la communauté internationale, a affirmé le Premier ministre.

Le chef du gouvernement a déterminé les tâches du dernier semestre de cette année. Le pays fait des efforts pour défendre la souveraineté maritime par des mesures conformément au droit international, tout en poursuivant les objectifs de développement socioéconomique fixés en début d’année afin que les indices de développement socioéconomique se maintiennent.

Le Premier ministre Nguyen Tan Dung a souligné trois objectifs principaux que les ministères, secteurs et localités doivent poursuivre. Il faut d'abord défendre par diverses mesures la souveraineté maritime et exiger de la Chine de retirer la plate-forme de forage des eaux vietnamiennes. Il faut continuer à assurer des relations normales dans divers secteurs, promouvoir la coopération économique, au commerce et dans l’investissement avec la Chine dans l’intérêt de chacun. En même temps, il faut préparer des plans pour faire face aux situations défavorables survenues dans les relations économiques bilatérales. Il est nécessaire de s'assurer d'une économie autonome et de s’intégrer profondément au monde. Il faut élargir et diversifier les marchés à l’export, mais aussi ceux d’import, ainsi qu'exploiter les accords de commerce et autres traités internationaux.

Le second objectif est de maintenir la sécurité politique et l’ordre social au service des objectifs d’édification et de développement national.

Enfin, le troisième objectif est d'atteindre une croissance du PIB de 5,8 % en 2014.

A côté de ces objectifs, le Premier ministre a demandé aux ministères et localités d’intensifier l’intégration internationale, la signature des accords de libre-échange, de favoriser les activités des entreprises, notamment les sociétés à capitaux étrangers. Il faut accélérer la restructuration économique, assurer la sécurité du système bancaire, promouvoir la restructuration agricole liée à l’édification de la Nouvelle ruralité. Il faut bien réaliser les mesures de réduction de la pauvreté d’une manière durable et bien soigner la santé publique. -VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres