Photo: Internet
Lors de ces neuf derniers mois, le PIB du Vietnam a enregistré une hausse de 6,5%, la plus haute depuis plusieurs années. Ce résultat est la preuve que l’économie nationale maintient son dynamisme. L’objectif d’atteindre une croissance de 6,5% en fin d’année est donc tout à fait réaliste.

La production reprend son élan

La croissance du PIB au cours des neuf derniers mois résulte principalement de la reprise de la production industrielle, notamment dans les secteurs de la transformation et la manufacture. La stabilité macroéconomique et le faible niveau d’inflation ont favorisé la hausse du pouvoir d’achat et encouragé la consommation courante. La politique monétaire qui est gérée en fonction de l’inflation permet de stabiliser et de développer durablement la macro économie.

Durant les neuf premiers mois de l’année, 68.000 entreprises ont été créées. Les investissements des entreprises nouvellement créées ou en reprise d’activité ont augmenté par rapport à la même période en 2014. Cette évolution démontre que les dispositifs de prêts mis en place pour stimuler la croissance ont créé une force motrice positive dans le secteur industriel.

«Le secteur industrie, notamment la manufacture, a enregistré, ces neuf derniers mois, un développement vigoureux. On constate un fort redressement en termes d’investissement. La valeur des ventes au détail et des services ont augmenté de 9,1%, soit le plus haut niveau depuis cinq ans. Ces chiffres en termes d’offre et de demande résultent sans doute de la restructuration économique qui a permis de stabiliser la macro économie. La stabilité macro économique est un indice de confiance pour les investisseurs et les consommateurs.» indique Nguyên Tu Anh, de l’Institut central de recherche sur la gestion économique.

Créer l’élan pour que le PIB atteigne 6,5% à la fin de l’année

Selon les prévisions, l’économie vietnamienne va poursuivre sa croissance dans les mois à venir et pourrait donc atteindre 6,5%, à la fin de l’année 2015. Toutefois, pour parvenir à cet objectif, de nombreuses mesures doivent être prises, et notamment adapter les taux de change et d’intérêt en fonction de la situation économique nationale et internationale. Le gouvernement se doit aussi d’accélérer la restructuration des entreprises étatiques notamment par l’actionnarisation et la rénovation technologique. Les services compétents et les entreprises œuvreront ensemble pour améliorer l’environnement des affaires et la compétitivité nationale.

«6,5% est un chiffre encourageant. Pour avancer, nous devons maintenir la stabilité macro économique. Il faut laisser le marcher répartir les ressources, l’État créant un environnement compétitif.» affirme Nguyên Tu Anh.

La croissance de 6,5% du PIB vietnamien au cours des neuf derniers mois démontre que le Vietnam est sur la bonne voie dans la restructuration économique. -VOV/VNA