jeudi 24 août 2017 - 13:53:43

Croissance économique en 2017 : l’objectif de 6,7% demeure

Imprimer

Hanoi (VNA) - Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a réaffirmé la détermination du gouvernement d’atteindre une croissance économique de 6,7% en 2017, en vue d’assurer l’objectif fixé pour 2016-2020 par le Parti et l’Assemblée nationale.

Pour atteindre l’objectif de croissance annuelle de 6,7%, la croissance du PIB pendant les trois trimestres restants de l’année doit atteindre une moyenne de 7,1%.  Photo : VNA/CVN

Le premier trimestre 2017, l’indice des prix à la consommation a augmenté de 0,9%, un tassement par rapport au premier trimestre de 2016. Les exportations nationales ont progressé de 13% avec 43 milliards de dollars, et 3.200.000 étrangers ont visité le Vietnam, soit une hausse de 29%. La production industrielle et la construction n’ont accusé qu’une croissance de 3,85% et de 4,1%.

La croissance du PIB  national s’est établie à 5,1%, soit un léger repli sur un an qui s’explique par la réduction volontaire de la production de pétrole de 600.000 tonnes ce premier trimestre. Si la production était maintenue à 15 millions de tonnes, comme en 2016, la croissance serait de 5,95%, c’est-à-dire en progression, a expliqué le vice-ministre du Plan et de l’Investissement, Dao Quang Thu. «Une baisse de la production de pétrole a été opérée intentionnellement. Les indicateurs macroéconomiques relatifs au budget et à l’inflation ont été maîtrisés», a-t-il précisé.

Le Vietnam a fixé à 6,7% son objectif de croissance économique pour 2017. La croissance économique de cette année est très importante, car elle affecte de nombreux autres indicateurs macroéconomiques, notamment les recettes et les dépenses budgétaires de l’État, l’endettement public, l’emploi et les revenus des travailleurs. Un programme de mesures d’urgence va être mis en œuvre pour y parvenir.

Huit mesures à prendre

Le gouvernement va se concentrer sur la stabilisation de l’économie, le maintien de l’indice des prix à la consommation et du taux de change, ainsi que le contrôle de la dette publique. Il mettra tout en œuvre pour doper la croissance dans l’industrie auxiliaire et accroître la compétitivité dans l’agriculture en développant des cultures de hautes technologies. «Nous souhaitons réaliser une croissance de 6,7% en privilégiant une économie durable. Dans cette optique, la diminution de la production de minerais est indispensable», a déclaré le ministre et chef du bureau gouvernemental Mai Tiên Dung.

Si la croissance nationale a accusé une légère baisse, le montant des investissements directs étrangers a fortement augmenté. Avec 7,71 milliards de dollars enregistrés sur le seul premier trimestre, les projets d’investissements ont progressé de 78%. Par ailleurs, 26.500 nouvelles entreprise ont été créées, les actions prises par le gouvernement vietnamien pour améliorer l’environnement des affaires portant leurs fruits. La hausse spectaculaire des investissements devrait contribuer en partie à atteindre l’objectif de croissance fixé en 2017. Pour cela, l’investissement social devrait être de 1,6 million de milliards de dôngs, ce qui représente 10% de plus qu’en 2016 et 31,5% du PIB.

Le président de la Commission économique de l’Assemblée nationale, Vu Hông Thanh, a exprimé l’accord de sa commission avec les trains de mesures présentés dans le rapport du gouvernement, fermement déterminé à atteindre ces 6,7%. Cette commission a demandé de s’intéresser plus particulièrement à huit mesures, dont l’attraction sélective de l’investissement étranger, une pratique souple de la politique monétaire et l’amélioration de l’accès des entreprises au crédit bancaire et à des taux appropriés, ainsi que, enfin, la poursuite de la restructuration économique de la période 2016-2020.

D’autres mesures concernent également la diversification des produits d’export, une gestion stricte des biens publics, le renforcement de la gestion publique en matière de sécurité nationale, la promotion de la formation professionnelle et l’amélioration du niveau de qualification des ressources humaines, ou encore, l’optimisation de l’établissement des prévisions économiques et financières... Plus généralement, le gouvernement, tous les échelons, services et localités, ainsi que la communauté des entreprises doivent surmonter les difficultés pour le succès des objectifs de développement socio-économique de l’Assemblée nationale. Pour ce, la croissance trimestrielle du PIB d’ici à la fin de l’année devrait être en moyenne de 7,1%. Selon le ministre Mai Tiên Dung, le gouvernement a adopté un scénario de croissance de 6,26% pour le 2e trimestre, de 7,29% pour le troisième, et de 7,49% pour le dernier.

Un objectif tout à fait réalisable

Bien que la croissance du Produit intérieur brut (PIB) du 1er trimestre de 2017 n’a été que de seulement 5,1%, l’objectif annuel de 6,7% est réalisable, a affirmé le ministre du Plan et de l’Investissement, Nguyên Chi Dung.

Les résultats de la mise en œuvre des tâches prévues cette année sont décisifs pour la réussite du Plan quinquennal de développement socio-économique 2016-2020.  Photo :VNA

Selon les prévisions des organisations internationales réputées comme la Banque mondiale, le Fonds monétaire international, la Banque asiatique de développement, les perspectives de croissance économique mondiale sont assez bonnes. La situation du pays est meilleure, avec la forte reprise du secteur agricole après les difficultés de 2016 ; l’augmentation positive de l’industrie de transformation et de fabrication ; la croissance du secteur tertiaire, en particulier le record d’accueil de plus d’un million de touristes étrangers par mois.

De plus, l’investissement étranger et le nombre de nouvelles entreprises ont augmenté de manière spectaculaire. Ce sont les bases de la confiance du gouvernement en un taux de croissance économique de 6,7% en 2017. Et le gouvernement est résolu à tout faire pour atteindre cet objectif, a affirmé le ministre du Plan et de l’Investissement, Nguyên Chi Dung.

Le gouvernement a demandé à chaque ministère et à chaque secteur de prendre des mesures concrètes pour promouvoir la production, le décaissement des fonds, élargir le marché domestique et étranger et aider l’industrie de transformation. Le ministère du Plan et de l’Investissement, en tant qu’organe consultatif stratégique du gouvernement, fera tout son possible et coopérera étroitement avec les autres ministères, organismes et localités pour mettre en œuvre les mesures du gouvernement.

Tout d’abord, en juin, le ministère du Plan et de l’Investissement organise des missions dans les zones économiques de pointe et dans les projets d’investissement clés pour saisir la situation, supprimer activement les difficultés rencontrées par les entreprises et les localités. Si les décisions sont au-delà de ses compétences, il fera un rapport au gouvernement et au Premier ministre Nguyên Xuân Phuc pour avoir une décision spécifique. Le ministre du Plan et de l’Investissement a souligné que pour le Vietnam, pays en développement, la croissance économique joue un rôle impor-tant dans la création d’emplois, la réduction de la pauvreté, la protection de l’environnement, le développement durable contribuant à la stabilité politique et à l’ordre social.

L’objectif stratégique à long terme du gouvernement vietnamien n’est pas la croissance à tout prix, sans compromis sur l’environnement et le développement, mais il faut profiter des opportunités comme exploiter les potentiels. Par conséquent, le gouvernement vise toujours la stabilistion de la macroéconomie, la priorité absolue du développement durable.  -CVN/VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres