dimanche 20 août 2017 - 03:42:06

Crevette : l’Australie voit rouge à cause des tâches blanches

Imprimer

Hanoi (VNA) – La suspension des importations des crevettes pour six mois à partir de janvier 2017 décidée par l’Australie à la suite de l’explosion de l’épidémie de la maladie des taches blanches au Queensland a provoqué de lourdes pertes aux éleveurs et exportateurs vietnamiens.
 
Récolte de crevettes dans le district de My Xuyên, province de Soc Trang, dans le delta du Mékong. Photo: VNA
Certaines entreprises vietnamiennes estiment que cette mesure du gouvernement australien est supérieure aux règles de l’Organisation mondiale du commerce. Nous étudions actuellement cette idée, a souligné le vice-ministre de l’Industrie et du Commerce, Trân Quôc Khanh.

Dans le cas où l’Australie continue de maintenir son embargo, le Vietnam invite l’Australie à montrer au plus tôt des preuves scientifiques suffisantes sur l’existence d’un lien entre les crevettes importées du Vietnam et l’épidémie de la maladie des taches blanches en Australie, a-t-il déclaré.

Le syndrome des taches blanches est une infection virale qui touche des crevettes Pénaéides. La maladie est provoquée par une famille de virus apparentés regroupés sous le nom de «virus des taches blanches» et la maladie est désignée sous le nom de «syndrome du virus des taches blanches».

Les exportations vietnamiennes de crevettes non cuites dans bon nombre de pays du monde ne subissent aucune décision d’arrêt d’importation, a indiqué le vice-ministre Trân Quôc Khanh.

La crevette vietnamienne doit continuer d’être exportée vers l’Australie, à moins qu’il y ait des preuves prouvant que ses importations étaient à l’origine de l’épidémie, a-t-il ajouté.

Le Vietnam exporte ses crevettes vers 90 pays. Les exportations de crevettes qui représents environ 45% du chiffre d’affaires à l’export de la filière des produits aquatiques, ont progressé de 6,7%  par rapport à 2015, à 3,1 milliards de dollars, selon l’Association des producteurs et exportateurs de produits aquatiques du Vietnam (VASEP).

Le porte-parole du ministère de l’Agriculture de l’Australie a fait part que le gouvernement et le ministère de l’Agriculture de l’Australie ont un grand égard pour l’aquaculture du Vietnam ainsi que celle du monde, a fait savoir le ministère de l’Industrie et du Commerce

La SIAA (Seafood Importers Association of Australasia Inc) a également estimé que cet embargo porte préjudice au prestige du commerce international de l’Australie. Mais le ministère de l’Agriculture de l’Australie maintient toujours qu’il doit protéger la filière crevettière du pays.

Selon le vice-ministre Trân Quôc Khanh, le Vietnam respecte toujours les décisions destinées à assurer la sécurité et la sûreté biologiques prises par l’Australie, mais souhaite qu’elle reconsidère la nécessité de cette décision.

La pénéiculture vietnamienne se pratique sur 700.000 hectares avec notamment deux espèces: la crevette à pattes blanches (Litopenaeus vannamei) et la crevette géante tigrée (Penaeus monodon). Cette filière s’efforce d’atteindre un chiffre d’affaires à l’export de 10 milliards de dollars en 2025. – VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres