jeudi 17 août 2017 - 12:45:04

Création de quatre équipes d'intervention rapide contre le MERS-CoV

Imprimer

Dans le cadre des mesures préventives au regard du MERS-CoV ou coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient, le ministère de la Santé du Vietnam a créé le 5 juin quatre équipes d'intervention rapide pour les quatre régions du Nord, du Sud, du Centre, ainsi que les Hauts Plateaux du Centre.

Selon le vice-ministre de la Santé Nguyen Thanh Long, ces équipes sont responsable de la prévention et de la lutte contre le MERS-CoV dans les régions dont elles sont en charge, et doivent toujours se tenir prêtes à mettre en œuvre rapidement des mesures de prévention et de lutte contre cette maladie en cas de soupçon d'apparition.

L’équipe du Nord est également chargé de soutenir les autres régions le cas échéant.

M. Nguyen Thanh Long a demandé aux chefs des quatre équipes de collaborer étroitement avec les comités de pilotage locaux pour une prévention efficace contre le MERS-CoV.

En outre, une conférence de formation en ligne sur la surveillance, la prévention et la lutte, dont le traitement de cette maladie, est prévue le 8 juin prochain pour les hôpitaux publics et privés et centres médicaux de l'ensemble du pays.

D’ailleurs, le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme a envoyé un message officiel aux secteurs locaux, aux associations du tourisme nationales et locales, ainsi qu’aux agences de voyage dans l’ensemble du pays, pour leur demander de ne pas envoyer de touristes vietnamiens dans les pays, territoires et régions ayant une épidémie de MERS-CoV, ainsi que de contrôler et veiller strictement toutes les personnes venant de ces derniers.

Le MERS-CoV est une maladie respiratoire virale causée par le virus Corona au taux de mortalité est élevé. Selon l'AFP, le dernier bilan de l'OMS publié jeudi fait état de 1.179 cas dans le monde, dont au moins 442 fatals. Le ministère sud-coréen de la Santé a porté le nombre de cas confirmés à 41, dont trois décès, ce qui constitue l'épidémie la plus étendue en dehors de l'Arabie saoudite avec près de 2.000 personnes placées en quarantaine ou sous observation.

A ce jour, le Vietnam n'a recensé aucun cas. Cependant, les risques sont élevés selon le ministère de la Santé qui a déjà mis à sa disposition 3.000 litres de produits chimiques, 10 tonnes de chloramine B et 200 tenues de protection, ainsi que d'autres matériels nécessaires. -VNA
Vos commentaires sur cet article ...
Autres