Signature de l’accord de coopération entre le technopôle agricole de Hô Chi Minh-Ville et les Services de l'agriculture et du développement rural de Bà Ria-Vung Tàu et de Binh Thuân. Photo : VNA

Le 2e conférence de coopération dans l’agriculture high-tech - 2015, organisée par le Comité de gestion du technopôle agricole de Hô Chi Minh-Ville, a eu lieu le 10 août dans la mégapole du Sud. Les responsables des Services de l'agriculture et du développement rural des villes et provinces du Sud ainsi que de plusieurs entreprises opérant dans ce domaine étaient présents.

La coopération dans le domaine de l’agriculture ayant recours aux hautes technologies est la manière la plus efficace de développer la production, la création de produits de qualité avec une compétitivité et des revenus élevés pour les agriculteurs.

«L'agriculture a fait une percée importante dans l’application scientifique, technique et high-tech, avec la participation croissante de grandes entreprises dans la production agricole», a déclaré Dinh Minh Thiên, chef du Comité de gestion du technopôle agricole de Hô Chi Minh-Ville.

À cette occasion, ce dernier a également proposé le projet «Lier les zones de l’agriculture high-tech, construire et développer le modèle de la chaîne d'approvisionnement pour certains produits agricoles clé». Ce projet insiste sur l’établissement des liens entre les parcs consacrés aux hautes technologies agricoles des localités du Sud, conformément à la planification gouvernementale d'ici 2020. Il concernera les groupes de produits prioritaires comme fleurs, fruits et légumes, champignons et fruits de mer (poissons et crevettes). Ces liens sont considérés comme inévitables afin de limiter le gaspillage au niveau de l'investissement et de la recherche scientifique.

Dans l'actuel contexte de l'intégration économique, l'agriculture vietnamienne compte de nombreuses possibilités de développer et d’augmenter l'exportation, en volume comme en valeur. Toutefois, les barrières liées aux questions de sécurité sanitaire des aliments et de technique des marchés d'importation font que le secteur agricole doit accélérer l'application  des réalisations scientifiques et technologiques dans la production ainsi que dans la gestion et la distribution des produits.

L’événement a vu la création du Club des hautes technologies agricoles afin de promouvoir l'échange d'informations, le renforcement des capacités, d’attirer l'investissement dans ce secteur d’activité. Ce club réunit, pour l’heure, plus de 50 membres : unités de recherche, entreprises, etc. -CVN/VNA