jeudi 17 août 2017 - 18:26:52

Coopération pour la sécurité des ressources en eau

Imprimer

  Le Conseil pour la coopération et la sécurité en Asie-Pacifique (CSCAP) a organisé les 22 et 23 mars à Hanoi la première réunion du Groupe de recherche sur la sécurité des ressources en eau.

Cette réunion, fruit d'une initiative de l'Institut diplomatique du Vietnam, a analysé la situation actuelle de l'emploi et de la gestion, de même que leurs conséquences, des ressources en eau dans la subrégion du Mékong. Les participants ont examiné le droit international ainsi que la création d'institutions internationales en ce domaine.

Selon eux, la pénurie de l'eau est devenue de plus en plus grave, et la baisse de la qualité des ressources comme l'évolution du cours du Mékong constituent de grands défis. Les participants ont partagé les initiatives de coopération pour un renforcement de l'efficience de l'emploi de ces ressources, du traitement des eaux usées, de la protection de l'environnement...

La spécialiste suédoise Maria Larsson a précisé qu'au rythme actuel de l'utilisation et compte tenu de l'état de la gestion de ces ressources, dans dix ans, la région, et notamment celle située en aval du Mékong, manquera d'eau.

Plusieurs spécialistes considèrent que la forte urbanisation, l'industrialisation rapide, le suremploi d'engrais chimiques et le déversement des eaux usées non traitées dans les cours d'eau polluent gravement les ressources en eau.

A cela s'ajoute la construction de barrages sur le Mékong, lesquels vont entraîner une modification de son cours qui affectera directement la région située en aval de ce fleuve, et donc de sa biodiversité.

C'est dans cette mesure qu'ils ont appelé la Chine et le Myanmar à devenir membre à part entière de la Commission du Mékong afin de bénéficier d'une coopération plus complète et efficiente en ce domaine.

Un spécialiste thaïlandais a souligné la nécessité de renforcer le rôle de l'ASEAN dans la mise en oeuvre des mesures de protection des ressources en eau, et donc d'introduire la protection du Mékong dans l'agenda de l'ASEAN.

Le professeur japonais Mikiyasu Nakayama a précisé que la sécurité des ressources en eau doit être traitée dans le cadre du Forum régional de l'ASEAN.

Une deuxième réunion du Groupe de recherche sur la sécurité des ressources en eau sera organisée au Cambodge lors du deuxième semestre de 2011 avec pour ordre du jour la définition de mesures précises pour le renforcement de la coopération régionale et internationale en matière de sécurité des ressources en eau. -AVI

Vos commentaires sur cet article ...
Autres