dimanche 20 août 2017 - 17:02:37

Conversation téléphonique Pham Binh Minh - Wang Yi

Imprimer

Le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères Pham Binh Minh a eu jeudi une conversation téléphonique avec le ministre chinois des affaires étrangères Wang Yi.

Le chef de la diplomatie vietnamienne a, encore une fois, protesté résolument et exigé que la Chine retire immédiatement sa plate-forme de forage Haiyang Shiyou - 981 et ses navires d'escorte qui s'emparent illégalement dans la zone maritime relevant de la souveraineté et de la juridiction du Vietnam.

Il a souligné que cet acte de la partie chinoise affectait gravement la confiance entre les deux pays et les sentiments du peuple vietnamien, allait à l'encontre des accords conclus entre les hauts dirigeants des deux pays et des Principes directeurs fondamentaux guidant le règlement de la question maritime entre le Vietnam et la Chine, et violait aussi le droit international et la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC).

Le Vietnam a fait preuve de retenue, témoigné de sa volonté et encore envoyé le vice-ministre des Affaires étrangères Ho Xuan Son à Pékin pour avoir des échanges francs et directs avec la Chine sur cette affaire, a fair savoir Pham Binh Minh, tout en demandant à la Chine de réfléchir sérieusement et de répondre positivement aux demandes du Vietnam.

S'agissant des débordements dans certaines localités vietnamiennes qui ont vu des individus commettre des infractions et endommager des établissements de production des investisseurs vietnamiens et étrangers et se dresser contre les personnes en fonction chargées de faire respecter l'ordre social, le vice-Premier ministre Pham Binh Minh a affirmé que ces actions illégales étaient le fait de certains individus qui ont profité de la situation pour troubler la sécurité et l'ordre public.

Face à cette situation, le gouvernement vietnamien a appliqué et applique des mesures pour empêcher que de tels actes se reproduisent et prononce des sanctions sévères pour mettre un terme définitif à ces actes qui troublent l'ordre public et violent la loi, a-t-il souligné.

Pham Binh Minh a affirmé que le Vietnam faisait tout ce qui est en son pouvoir pour favoriser et assurer la sécurité des individus, entreprises et établissements étrangers opérationnels au Vietnam, chinois inclus bien sûr, conformément à la loi et à ses engagements internationaux.

Il a demandé aux deux ministères des Affaires étrangères vietnamien et chinois ainsi qu'aux services compétents des deux pays de coopérer étroitement pour régler à temps les affaires concernées. -VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres