lundi 21 août 2017 - 06:23:11

Conférence internationale sur les effets nuisibles de l'agent orange/dioxine

Imprimer

Le vice-Premier ministre Vu Duc Dam lors de la conférence. Photo : hanoimoi.com.vn
 

Hanoi (VNA) – Une conférence internationale de deux jours a commencé le 8 août à Hanoi afin d’analyser les effets nuisibles de l’agent orange/dioxine déversé par l’armée américaine durant la guerre au Vietnam.

Le vice-Premier ministre Vu Duc Dam, l’ancien Premier ministre japonais Yukio Hatoyama, des représentants de plusieurs ministères et organismes, des diplomates et des scientifiques de différents pays ont participé à la séance d’ouverture de cet événement.

Organisée par l’Association des victimes vietnamiennes de l’agent orange/dioxine, la conférence appelle à so​utenir les victimes de ce défoliant, à traiter ses conséquences et à renforcer la solidarité pour lutter contre le recours aux armes chimiques.

Soulignant les efforts du Vietnam pour assister les victimes, le vice-Premier ministre Vu Duc Dam a demandé aux particuliers et organisations à l’intérieur comme à l’extérieur du pays à se joindre à ces efforts.

Une trentaine d’interventions ont été prononcées à la conférence. Elles soulignent toutes que le Vietnam fait face à de grandes difficultés dans le règlement des conséquences de l’agent orange/dioxine et qu’il a besoin d’aides internationales.

Selon l'Association des victimes vietnamiennes de l'agent orange/dioxine (VAVA), de 1961 à 1971, environ 80 millions de litres de produits chimiques toxiques ont été déversés par les GI's dans le Centre et le Sud du Vietnam, dont près de 400 kg de dioxine. Le pays compte actuellement environ 4,8 millions de personnes qui ont été exposées à la dioxine, dont 3 millions en sont victimes à des degrés divers. -VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres