lundi 21 août 2017 - 15:36:42

Communiqué conjoint Vietnam-Chine

Imprimer

Le Vietnam et la Chine ont rendu public le 8 avril à Pékin un communiqué conjoint sur le renforcement de leurs relations à l'occasion de la visite officielle en Chine, du 7 au 10 avril, du Secrétaire général du Parti communiste du Vietnam Nguyen Phu Trong, sur invitation du Secrétaire général du Parti communiste chinois et président de la Chine Xi Jinping.

A l'occasion du 65e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre le Vietnam et la Chine, les deux parties jettent un coup d'oeil rétrospectif sur les bonnes traditions des deux peuples de se tenir côte à côte, de se soutenir et de s'entraider pendant les années de lutte pour la libération nationale comme dans le processus d'impulsion de l'oeuvre révolutionnaire et d'édification du socialisme. Le Vietnam et la Chine, deux voisins importants, considèrent qu'ils ont des régimes politiques et des voies de développement similaires, un futur et un destin liés. Le développement de l'un profite donc à l'autre.

Elles ont fait le bilan des expériences et des suggestions sur le développement des relations entre les deux pays. L'amitié traditionnelle, cultivée par les présidents Ho Chi Minh et Mao Zedong puis par les nombreuses générations successives de dirigeants, est un trésor inestimable pour les deux Partis et les deux peuples qui doit toujours être respecté, préservé et valorisé. Les deux pays ont un grand intérêt commun, base de leurs relations. Ils doivent persister dans le respect mutuel, les consultations sincères, la résolution des différents et des désaccords, la confiance politique pour un développement sain et stable des relations bilatérales. Les deux parties doivent renforcer les échanges de délégations de haut rang, développer les relations bilatérales. La coopération mutuellement avantageuse apportant des intérêts concrets aux deux peuples, et contributant à la paix, au développement et à la prospérité dans la région, doit être renforcée et approfondie sur tous les plans.

Les deux parties ont souligné que le Vietnam et la Chine persisteraient dans l'application de la devise dite des "16 mots d'or" (voisinage amical, coopération intégrale, stabilité durable, orientation vers l'avenir) et de l'esprit des "quatre bons" (Bon voisin, bon ami, bon camarade et bon partenaire), dans l'orientation de développement des relations vietnamo-chinoises, dans le développement du partenariat de coopération stratégique intégrale.

Le Vietnam et la Chine accordent une importance à l'approfondissement de leur coopération dans les domaines suivants.

Il s'agit de continuer de maintenir les bonnes traditions de rencontres cordiales entre les dirigeants des deux Partis et des deux pays avec des formes flexibles, d'échanger à temps des opinions sur la situation internationale et régionale et des questions importantes dans les relations bilatérales, de discuter constamment des stratégies, de consolider la confiance politique, de renforcer la direction du développement des relations bilatérales.

Les deux parties continuent de valoriser le rôle des mécanismes d'échanges et de coopération entre les deux Partis, de bien réaliser le "Programme d'action entre les deux gouvernements sur la mise en oeuvre du partenariat de coopération stratégique intégrale Vietnam-Chine", de promouvoir la coopération substantielle dans les domaines où les deux pays sont parvenus à des avancées.

Les deux parties doivent bien réaliser le Plan de coopération entre les deux Partis, continuent de bien organiser les séminaires sur la théorie, de renforcer les échanges d'expériences dans l'édification du Parti, le développement socioéconomique et la gestion du pays...

Les deux pays doivent mener à bien le Plan quinquennal de développement de la coopération économique et commerciale Vietnam-Chine pour la période 2012-2016, accélérer la réalisation de la liste des projets de coopération importants et des accords de coopération économique et commerciale signés, développer de manière stable, égale et durable le commerce bilatéral.

La partie chinoise encourage ses entreprises à renforcer l'importation de produits compétitifs du Vietnam. Les deux parties étudient positivement les négociations pour la signature de l'Accord d'amendement du commerce frontalier Vietnam-Chine. Elles doivent discuter et définir le plan global de construction d'une zone de coopération économique frontalière et accélérer les projets liés aux infrastructures. Il faut promouvoir la coopération dans l'agriculture, l'industrie manufacturière, les services, les sciences et technologies, la santé, la quarantaine...

La Chine soutient les investissements pour le développement de ses entreprises au Vietnam et est prête à favoriser l'activité des entreprises vietnamiennes sur son sol. Le Vietnam créera des conditions favorables aux entreprises chinoises investissant et opérant sur son sol.

Les deux parties déclarent officiellement la création d'un Groupe de travail de coopération sur les infrastructures et d'un autre de coopération en matière monétaire. Elles ont convenu de renforcer la direction et la coordination entre ces groupes et le Groupe de travail sur la coopération pour le développement en mer, et de travailler ensemble pour intensifier la coopération multisectorielle.

Les deux parties s’engagent à renforcer l’échange, la coopération dans la diplomatie, la défense, l’application de la loi et de la sécurité. Elles continueront de bien organiser les consultations diplomatiques annuelles et d'élargir les liens entre les deux ministères des Affaires étrangères.

Le Vietnam et la Chine élargiront la coopération dans la presse, la culture, l’éducation, le tourisme tout comme les échanges populaires.

Les deux pays continuent de valoriser le rôle du Comité mixte Vietnam-Chine sur la frontière terrestre, de réaliser les documents sur la frontière terrestre des deux pays, de s'efforcer de conclure bientôt l’accord de coopération dans l’exploitation et la protection des ressources touristiques de la cascade de Ban Gioc. Ils ont décidé de signer au plus tôt l’accord sur la libre circulation des navires dans l’estuaire de Bac Luan. Le Vietnam et la Chine travailleront ensemble pour maintenir la stabilité et le développement des régions frontalières. Ils ont affirmé valoriser le rôle du Comité de coopération et de gestion des postes-frontières Vietnam-Chine, intensifier la construction et la gestion des infrastructures des postes-frontières. Vietnamiens et Chinois se sont accordés pour renforcer leur coopération entre les provinces et zones frontalières et le développement de ces régions.

Les deux pays ont échangé des opinions avec franchise sur la question maritime et souligné le respect des conceptions communes conclues par les dirigeants de haut rang des deux Partis, des deux Etats. Ils vont appliquer strictement l’accord sur les Principes directeurs fondamentaux du règlement de la question maritime, ainsi que les mécanismes de négociation gouvernementale en matière de frontières.

Le Vietnam et la Chine vont poursuivre leurs négociations et discussions d'amitié dans la recherche des mesures fondamentales, durables et acceptables par les deux parties. Ils vont maîtriser ensemble les différends maritimes, appliquer pleinement et efficacement la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) et parvenir au plus tôt au Code de conduite en Mer Orientale (COC) sur la base des négociations, s'abstenir d'actes susceptibles de complexifier la situation. Ils vont régler en temps et en heure et de manière adéquate les problèmes nouvellement nés pour maintenir les relations bilatérales et garantir la paix, la stabilité en Mer Orientale.

Les deux pays ont décidé d’accélérer les activités du groupe d'experts sur la coopération au développement commun sur la mer, de renforcer les liens dans les secteurs maritimes peu sensibles. Ils multiplieront les négociations sur la zone maritime à l'extérieur du golfe du Bac Bo, et procéderont cette année au plus tôt aux examens communs dans cette zone maritime à l’extérieur du golfe du Bac Bo.

Le Vietnam a affirmé sa politique de respect d'une seule Chine, son soutien au développement pacifique des relations entre les deux rives du détroit de Taïwan et à la grande œuvre de réunification de la Chine. Il proteste énergiquement contre tout acte de division sous quelque forme que ce soit s'agissant de l'"indépendance de Taïwan". Le Vietnam ne développe aucune relation officielle avec Taïwan, et la Chine salue cette position.

Vietnamiens et Chinois se sont accordés pour continuer à renforcer leur coordination dans le cadre des forums multilatéraux comme l’ONU, le forum de Coopération économique Asie-Pacifique (APEC), l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN)-Chine, de maintenir et promouvoir ensemble la paix, la prospérité et le développement dans le monde.

Lors de cette visite, les deux parties ont signé le Plan de coopération entre le Parti communiste du Vietnam et le Parti communiste chinois pour la période 2016-2020, l'accord de coopération dans l'extradition entre le Vietnam et la Chine, l’accord entre les deux ministères des Finances sur la question douanière du projet de prospection commune des ressources pétrolières dans le golfe du Bac Bo entre le Vietnam et la Chine, le mémorandum entre les ministères vietnamien et chinois de la Défense sur la coopération dans les activités de maintien de la paix de l'ONU, du mémorandum sur la création du groupe de travail sur la coopération dans les infrastructures routières entre le ministère vietnamien du Plan et de l'Investissement et le Comité de réforme et de développement national de Chine, ainsi que des actes de coopération entre la Banque d'Etat du Vietnam et la Banque populaire de Chine, les ministères des Finances des deux pays, ainsi que la Télévision du Vietnam et la Télévision centrale de Chine.-VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres