Hô Chi Minh-Ville, 29 décembre (VNA) - Le Service des sciences et des technologies de Hô Chi Minh-Ville (SMST) a présenté le 28 décembre le programme 2016-2020 d’appui à l'innovation et aux start-up.
Le vice-président du Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville, Lê Thanh Liêm (à la cravate rouge) rencontre des startupers. Photo: CVN
Ce programme vise à relier les communautés d'affaires, les écoles, les instituts, les investisseurs, les incubateurs, les fournisseurs de services... afin d’établir et promouvoir le développement de l’écosystème des start-up et d'innovation de la mégapole du Sud.

Le SMST sélectionnera les projets de start-up correspondant aux critères du programme,  avec la priorité donnée à quatre secteurs que sont: génie mécanique-automatisation; chimie-pharmaceutique-plasturgie-industrie du caoutchouc; technologies de l'information-électronique; transformation  des aliments- biotechnologies.

Sont concernés  les individus, groupes privés,  entreprises,… qui ont le permis d’exploitation depuis cinq ans et un projet de start-up, mais n’ayant jamais reçu le soutien financier de d’État. Le montant du soutien s’élèvera au maximum à 2 milliards de dong par projet. Le temps d’appui est de 24 mois, à partir du 1er  janvier 2017.

“En 2016, la ville a recensé environ 36.000 nouvelles entreprises, dont de nombreuses dans le secteur des hautes technologies”, a fait savoir Lê Thanh Liêm, vice-président du Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville.  

“Pour la mise en œuvre de la Résolution 35 du gouvernement, la ville a constitué plusieurs programmes pour soutenir le développement des entreprises dans le but d'atteindre 500.000 entreprises en 2020”, a-t-il indiqué, estimant que “le programme d’appui à l'innovation et aux start-up contribuera au développement du climat entrepreneurial de la ville”.

Lors de la cérémonie de présentation, le SMST a signé un mémorandum de promotion de l’écosystème des start-up à Hô Chi Minh-Ville, avec 11 pépinières entrepreneuriales.

A Hô Chi Minh-Ville, un Fonds d’investissement dans les start-ups,  doté d’un capital de 30 milliards de dôngs, a été créé pour soutenir les débuts de ces jeunes entreprises. Ce fonds sera par la suite porté à 100 milliards de dôngs durant la période 2016-2020.– CVN/VNA