Hanoi (VNA) - En ayant accepté de mettre une grande partie de ses terres agricoles à la disposition des investisseurs, la province de Hà Nam, située dans le Nord du Vietnam a séduit un grand nombre d’entre eux. Saluant le succès de ce projet, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a demandé de l’élargir au niveau national. 

Le Premier ministre visite début février la zone de culture de légumes de haute technologie de la ferme VinEco Hà Nam. Photo: VNA

Hà Nam abrite  4 zones d’agriculture high-tech sur 500 hectares dans les districts de Binh Luc et Ly Nhân, et compte, parmi ses investisseurs, des sociétés vietnamiennes de renom comme Vingroup et Vinaseed (Vietnam National Seed Joint Stock Company).

Pour attirer le plus grand nombre d’investisseurs dans l’agriculture high tech, les autorités provinciales ont eu l’idée de demander aux agriculteurs de louer leurs terres moyennant de recevoir en plus du loyer, une formation aux nouvelles technologie. Une coopération gagnant-gagnant en somme ! 

Une fois signé, le contrat assure aux agriculteurs, un loyer équivalent à  1,5 million de dôngs pour chaque 360 m2 loué pendant une durée de 10 ans et les entreprises s’engagent à recruter et à former le personnel aux techniques de l’agriculture high tech.

Lê Van Son habitant à Nhan Binh, une commune rattachée au district de Ly Nhân, a fait savoir : « Au début, nous ne croyions pas vraiment à ce modèle de coopération mais en voyant la réussite de certains agriculteurs, beaucoup sont maintenant prêts à louer leur terre. Force est de constater qu’avec les nouvelles technologies, notre terre est beaucoup plus rentable et notre revenu est plus stable. Ce modèle profitera aussi à notre descendance. »

La zone de haute technologie de Hà Nam est un parfait exemple de coopération gagnant-gagnant. 300 familles ont accepté de louer leur terre pendant 20 ans et les investisseurs, en contrepartie, se sont engagés à en faire la plus importante zone de production de melons du Nord du Vietnam pour alimenter les marchés japonais, européen, ou américain.

Le modèle de production de haute technologie de Vinaseed. Photo VOV

La PDG de Vinaseed, Trân Kim Liên, a expliqué : « La  première phase de notre projet consistant à développer 21 hectares de serre sera mise en œuvre dès cette année. Les nouvelles technologies seront appliquées petit à petit pour permettre aux agriculteurs de s’adapter et nous organiserons en parallèle des ateliers de formation. Notre objectif est de mettre nos premiers melons sur le marché dès le mois de mai. »

Conscientes que la clé du succès de la restructuration agricole procède de l’application des nouvelles technologies, les autorités de la province de Hà Nam entendent tout mettre en œuvre pour favoriser l’activité des entreprises du secteur et notamment celles ayant vocation de transformation.

Le directeur du Service provincial de l’agriculture et du développement rural, Triêu Quôc Dat, a précisé : « Nous avons proposé au comité populaire provincial de renforcer la sensibilisation auprès des agriculteurs pour qu’ils acceptent de louer leur terre. Pour attirer un plus grand nombre d’investisseurs, nous devons mettre de plus grandes superficies agricoles à leur disposition. L’application des nouvelles technologies nous permettra de créer des produits de meilleure qualité et changera la physionomie de notre agriculture. »  

Lors de son récent déplacement à Hà Nam, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a salué l’efficacité de cette initiative et a invité les professionnels du secteur à s’en inspirer largement. Il a rappelé que le gouvernement favorise le développement de l’agriculture high-tech, la bio-agriculture et l’agriculture organique. – VOV/VNA