La ministre conseillère de l'ambassade du Vietnam en France, Nguyen Thi Bich Hue, lors du colloque. Photo : VNA
 

Un colloque intitulé « Géopolitique des espaces maritimes : la mer de Chine » a eu lieu le 16 octobre à Lorient (France).

Ce colloque a été organisé par l’Université de Bretagne-Sud (UBS), en collaboration avec le CERHIO (Centre de recherches historiques de l’Ouest) et l’association « Carrefour des Humanités ».

Ses trois tables rondes portant sur « Le regard historique », « Les aspects économiques », « Les aspects géopolitiques et stratégiques », ont réuni des spécialistes de grandes universités et plusieurs instituts de recherche français.

Lors de la 3e table ronde sur les aspects géopolitiques et stratégiques, la ministre conseillère de l’ambassade du Vietnam en France, Nguyen Thi Bich Hue, a souligné l’importance de la Mer Orientale, une région dynamique où plusieurs dialogues et partenariats ont été établis mais c'est aussi une zone où les tensions s’aggravent. La diplomate a réaffirmé la souveraineté du Vietnam pour les deux archipels de Truong Sa (Spartly) et Hoang Sa (Paracel), sa politique pacifique et son respect du droit international, ainsi que ses efforts pour régler les différends en Mer Orientale par voie de dialogues et négociations pacifiques, pour assurer une application rigoureuse de la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) et pour promouvoir la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM).

Les participants ont souligné que les différends dans cette zone maritime menaçaient la paix, la stabilité et le développement de plusieurs pays. Ils ont insisté sur la nécessité de ne pas laisser les différends maritimes affecter la sécurité et la liberté de la navigation maritime. Selon eux, assurer la sécurité, la paix et la stabilité est la condition préalable, indispensable pour que les pays régionaux puissent se développer. -VNA