dimanche 20 août 2017 - 03:42:11

Colloque sur la Mer Orientale aux Phillipines

Imprimer

Manille (VNA) – L’Institut d’étude stratégie internationale Stratbase ADR des Philippines a tenu le 25 avril à Manille un colloque sur la ​situation en Mer Orientale​, avec comme thème ‘’Mer Orientale : Philippines, ASEAN et partenaires internationaux’’, ce à la veille du 30e sommet  de l’ASEAN prévu les 29 et 30 avril aux Phillipines.

À coups de dragage et de remblais, la Chine transforme des récifs coralliens en ports, pistes d'atterrissage et infrastructures diverses . Photo: AFP

 

Ce colloque a abordé ​les évolutions récentes en Mer Oriental, dont la coopération internationale sur le règlement des litiges, les opportunités et défis dans la mise en œuvre des contenus de la sentence de La Cour permanente d'arbitrage de La Haye (CPA) en vue d​'un règlement pacifique et conforme à la loi internationale d​es problèmes en Mer Orientale.

Les conférenciers présents au colloque. Photo: adrinstitute.org

 

Les participants ont également abordé  les contenus les plus ‘’chauds’’ dans la politique extérieure des Philippines telles que la géopolitique, la question militaire, la science maritime, le droit international et la politique philippine ​vis-à-vis de l’Asie du Sud-Est, de la Chine et d’autres pays.

Lors du colloque, le président de l’ADRI Dindo Manhit a exhorté les pays de l’ASEAN à s’unir dans le règlement des problèmes en Mer Orientale, et d’autres pays à respecter le droit international, dont la Convention des Nations Unis sur le droit de la mer de 1982.

Selon Dindo Manhit, la "ligne ​des neuf traits", appelée aussi "ligne de la langue de bœuf" ou "ligne en U", revendiquée par la Chine manque totalement de bases juridiques internationales​. Des actes unilatéra​ux de la Chine dans la protection d​e la souveraineté de cette ligne ont empêché le règlement pacifique des différends en Mer Orientale.

Il a souligné qu’en qualité de présiden​t de l’ASEAN en 2017, les Philippines doivent travailler en étroite coordination avec d’autres pays aséaniens et​ partenaires pour achever bientôt le Code de conduite en Mer Orientale. Il a également appelé le gouvernement philippin à affirmer l’importance de la sentence de la CPA.

Partageant le point de vue ​de Dindo Manhit, l’ancien ministre philippin des Affaires étrangères  Del Rosario a protesté contre les actions de militarisation, de construction​  d​'îles artificielles qui exacerbent les tensions dans la région.

Il a également exhorté l’ASEAN et la communauté internationale à utiliser le droit international, dont​ la sentence de la CPA, pour promouvoir les relations diplomatiques et r​égle​r les litiges dans ​cette région. - VNA

 

Vos commentaires sur cet article ...
Autres