samedi 19 août 2017 - 18:14:53

Colloque international "France-Europe-Vietnam depuis 1954"

Imprimer

Dans le cadre de l’Année croisée Vietnam-France et France-Vietnam 2013-2014 et de la célébration du 40e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre le Vietnam et la France, l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne et l’Université des Sciences sociales et humaines (l’Université nationale de Hanoi), en coordination avec certains partenaires relevant des ministères français des Affaires étrangères et de la Défense organisent du 16 au 18 janvier à Paris le colloque international "France-Europe-Vietnam depuis 1954".

Il s’agit d’un colloque d’envergure réunissant des historiens, experts et témoins en vue de brosser le tableau panoramique des relations vietnamo-françaises et vietnamo-européennes depuis la signature de l’Accord de Genève sur la paix du Vietnam en 1954 et de mettre en avant les perspectives de la coopération intégrale entre le Vietnam et la France, suite à la décision des deux pays de porter les relations bilatérales au niveau du partenariat stratégique lors de la visite officielle du Premier ministre Nguyen Tan Dung en France en septembre dernier.

Après la victoire de Dien Bien Phu en 1954 qui mettait fin à la guerre des colonialistes français au Vietnam, les relations entre le Vietnam et la France traversait une période difficile. En 1973, les deux pays ont établi leurs relations diplomatiques, ouvrant un nouveau chapitre dans les relations bilatérales. Tout au long de ces 40 dernières années, le Vietnam et la France ont édifié les fondements pour les relations spéciales à travers plusieurs accords et mécanismes de coopération dans les domaines diversifiés. Ces relations cultivées par les Etats, les gouvernements et les peuples des deux pays se sont développées vigoureusement et substantiellement et pour devenir les très bonnes relations d’amitié et de coopération d’aujourd’hui. Parallèlement aux liens bilatéraux, le dialogue franco-vietnamien s’est élargi au niveau multilatéral, notamment à travers le Sommet d’Asie-Europe (ASEM).

Durant les trois jours du colloque, les participants interviendront et discuteront de thématiques telles la coopération de défense, la coopération politique, économique, commerciale, culturelle, scientifique et éducative…

Le 16 janvier, dans le cadre d’une table ronde sur la coopération de défense, les délégués ont dresser l'inventaire de la coopération franco-vietnamienne en la matière, à commencer par la création d’un poste de défense à l’ambassade de France au Vietnam en 1991, la coopération dans la médecine militaire, puis la formation des officiers vietnamiens à l’école de guerre et l’école Saint-Cyr, l’échange de délégations de haut niveau, l’embarquement d'officiers vietnamiens à bord des bâtiments français qui font escale au Vietnam, etc.

Le lieutenant-colonel Nadia-Piercy a qualifié la récente coopération de défense franco-vietnamienne dynamique et positive, avec des activités diversifiées. Dans l’avenir, la France aidera le Vietnam dans l’entraînement des forces du maintien de la paix dans le cadre des activités des Nations unies, a-t-elle ajouté. Elle a révélé qu’auparavant, les deux parties avaient mentionné les visites officielles que le président français François Hollande et le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian pourraient effectuer au Vietnam cette année.

A propos des perspectives de coopération, le général (2s) Daniel Schaeffer, premier attaché de défense auprès de l’ambassade de France au Vietnam (1991-1995) a estimé que les perspectives étaient extrêmement intéressantes et importantes, non seulement dans le domaine de la fourniture des technologies militaires que dans la formation des officiers et la formation sur les équipements que le Vietnam pourrait acheter à la France. Il a insisté sur la possibilité de coopérer sur le plan juridique concernant la mer Orientale. « La coopération de défense entre la France et le Vietnam est très bonne. Mais sur le plan stratégique régional, il est important que cette coopération se fasse non seulement au niveau de la France et du Vietnam mais aussi au niveau de l’Europe et de l’Asie du Sud-Est, afin d’assurer la navigation maritime dans les zones maritimes internationales. -VNA
Vos commentaires sur cet article ...
Autres