​​Quang Ninh (VNA) - La physionomie de Cô Tô, dans la pointe nord-est du Vietnam, s’est radicalement améliorée depuis l’instauration sur place, ces dernières années, du programme national de la Nouvelle ruralité. Il s’agit du premier district insulaire reconnu comme tel dans le pays.

Cô Tô offre de belles perspectives pour le développement du tourisme avec une nature encore préservée, des locaux charmants et de splendides plages s’étendant à perte de vue. Photo: VNA
Il y a cinq ans, Cô Tô manquait d’infrastructures rurales, en particulier de réseaux électrique et d’adduction d’eau douce, et de routes bitumées. Mais ce n’est plus le cas aujourd’hui, comme en témoigne l’édification de maisons résistantes et d’hôtels de luxe, l’ile de la province de Quang Ninh pouvant désormais accueillir des touristes en quête de confort.

Pour Doàn Duc Bông, 76 ans, tout son quartier numéro 1 du bourg de Cô Tô a eu ce souci de modernisation en s’ouvrant au concept de « Nouvelle ruralité »: « Je vis ici depuis une quarantaine d’années, et à l’époque, il n’y avait pas le moindre mètre de voie asphaltée. Maintenant, nous avons l’eau et l’électricité, des routes bétonnées ainsi que des écoles remplissant les normes nationales de solidité. De même, avant, nos deux communes devaient se partager un dispensaire, et il était difficile de transporter des malades graves sur le continent. Mais aujourd’hui, nous disposons d’un centre médical avec quatre ou cinq médecins militaires ou civils. Les facilités de notre vie actuelle étaient inimaginables dans le passé. »

Le district situé au large de la baie de Ha Long a mobilisé près de 3000 milliards de dongs pour la nouvelle ruralité. Ses deux communes ont satisfait les 19 critères, ce qui lui a permis de recevoir le certificat s’en portant garant. Du coup, les revenus liés au tourisme ont explosé, avec des augmentations annuelles de plus de 20%. Lê Thi Nhâm réside depuis 20 ans sur l’île, fait savoir : « Ma famille est très attachée à Cô Tô, et nous l’aimons beaucoup. Nos affaires y sont prospères, notamment depuis l’instauration de la nouvelle ruralité qui a mis fin aux routes boueuses. Elles sont maintenant bétonnées, et nous en sommes très contents. »

Lors d'une cérémonie de mise en chantier d'un projet pour raccorder le district de Cô Tô au réseau électrique national. Photo: baoquangninh.com.vn
Les insulaires, notamment ceux vivant le long des voies, ont cédé des portions de terrain et consenti des journées de travail pour construire la totalité des nouvelles chaussées, ainsi que neuf réservoirs d’eau. De même, environ 90% des écoles du district ont rempli les normes nationales. Le revenu annuel par habitant s’élève aujourd’hui à 45 millions de dongs, et sans en rester là, Cô Tô a lancé un programme intitulé «Un produit par commune et quartier».

Pham Thi Mang, habitant du quartier numéro 4, explique : « Les autorités locales veillent à l’électrification et au développement rural. Elles ont accordé des équipements et une assistance technique, ainsi que des crédits, à l’association des producteurs de la mer pour améliorer sa productivité. Ces producteurs ont également été invités à développer leurs propres labels ; il y en a deux importants à ce jour, pour les seiches et les anchois. D’autre part, le programme «Un produit par commune et quartier» nous apporte un soutien au niveau des emballages et des expéditions de produits. Les pouvoirs publics du district nous aident aussi dans leur commercialisation et dans la promotion de nos labels, dont la notoriété augmente partout dans le pays. »

Une fois arrivés à Cô Tô, les touristes peuvent s’inscrire à des circuits de pêche de calamars, de plongée sous-marine, ou bien de découverte des roches et des forêts primitives. Un bon millier de chambres d’hôtel ont été construites dans l’île, et les séjours chez l’habitant s’y développent aussi. Hoàng Ba Nam, secrétaire du Comité du Parti communiste vietnamien pour le district, fait savoir : « Les habitants de Cô Tô sont très heureux des acquis de cinq années de nouvelle ruralité. Notre localité l’a mené à bien en se focalisant sur quatre points : primo, édifier une stratégie pour cette restructuration économique, avec des plans d’aménagement ; secundo, former des cadres et des travailleurs qualifiés; tertio, protéger l’environnement ; et enfin quarto, continuer d’investir dans les infrastructures. »

Cô Tô entend poursuivre les efforts pour élever ses standards de qualité. L’ancienne île agricole démunie s’est transformée en nouvelle attraction touristique réputée de Quang Ninh, un succès qu’elle doit aussi à ses résidents. - VOV/VNA