mercredi 16 août 2017 - 22:18:58

CNN: l'occupation chinoise de Hoàng Sa est "inacceptable"

Imprimer

Le vice-ministre des Affaires étrangères Pham Quang Vinh a affirmé jeudi à la CNN la souveraineté du Vietnam sur l’archipel de Hoàng Sa et dénoncé vigoureusement l’installation par la Chine de sa plate-forme Haiyang Shiyou-981 et l’intrusion profonde de nombreux navires d’escorte chinois, y compris militaires, dans les eaux vietnamiennes.

"Les actes chinois ont violé le droit international, porté directement atteinte à la paix, la stabilité, la sécurité, la sûreté et la liberté de navigation maritime", a dénoncé le responsable interviewé par la présentatrice Kristie Lu Stout du programme News Stream, demandant à la Chine de retirer immédiatement sa plate-forme Haiyang Shiyou-981 et ses navires des eaux vietnamiennes.

Réitérant la souveraineté du Vietnam sur l’archipel de Hoàng Sa, les droits souverains et la juridiction du pays sur ses eaux maritimes définies par la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM), Pham Quang Vinh a qualifié d’"inacceptable" l’occupation de force par la Chine de Hoàng Sa.

"Le Vietnam proteste de toutes ses forces contre l’occupation illégale par la Chine de l’archipel de Hoàng Sa du Vietnam. Le Vietnam est déterminé à défendre sa souveraineté territoriale et ses intérêts légitimes en Mer Orientale par les mesures pacifiques, conformément au droit international, dont la CNUDM", a-t-il déclaré.
Interrogé sur les troubles qui se sont produits récemment au pays, le vice-ministre a fait savoir que les habitants étant indignés par la violation par la Chine de la zone économique exclusive et du plateau continental du Vietnam, des défilés pacifiques de protestation ont eu lieu dans certaines localités et des personnes ont cependant commis d’actions irrationnelles violant la loi.

Il a indiqué que le gouvernement vietnamien a pris à temps des mesures pour les empêcher et la situation dans les localités concernées a été complètement stabilisée. Les entreprises affectées ont repris leurs activités. Nombre d’entreprises étrangères ont hautement apprécié les efforts du gouvernement pour rassurer les investisseurs étrangers au Vietnam.

Concernant le dernier incident en date survenu lorsqu’un bateau de pêche chinois a coulé un bateau de pêche vietnamien dans une pêcherie traditionnelle de la zone économique exclusive du Vietnam, le responsable a affirmé quecette action a violé le droit international, porté gravement atteinte à la vie, aux biens et aux intérêts légitimes des pêcheurs.

"Le Vietnam exige que la Chine mette fin à ses actes inhumains, qu’elle respecte le droit international et ne laisse pas laisser d’actes similaires se reproduire", a souligné le vice-ministre Pham Quang Vinh, ajoutant que les agissements chinois ont exacerbé les tensions dans la région, menacé la paix, la sécurité, la sûreté de navigation maritime dans la région.

Début mai 2014, la Chine a effrontément implanté sa plate-forme de forage Haiyang Shiyou-981 protégée par des dizaines de navires, dont plusieurs bâtiments de guerre, et des avions dans les eaux vietnamiennes, 80 milles marins à l’intérieur du plateau continental et dans la zone économique exclusive du Vietnam.

Fin mai 2014, elle a déplacé et installé sa plate-forme pétrolière à 15 degrés 33 minutes 22 secondes de latitude Nord et 111 degrés 34 minutes 36 secondes de longitude Est, à 25 milles marins à l'Est-Sud-Est de l’île de Tri Tôn de l’archipel de Hoàng Sa du Vietnam, à 23 milles marins à l’Est-Nord-Est de son ancien emplacement, mais toujours sur le plateau continental du Vietnam, continuant de violer les droits souverains et la juridiction du Vietnam.

Les navires d’escorte chinois ont utilisé des lances haute-pression et délibérément percuté les navires vietnamiens chargés de faire appliquer la loi, en endommageant plusieurs et blessant de nombreux membres d'équipage. Les navires chinois ont encerclé, harcelé et pourchassé les bateaux de pêche vietnamiens, voire blessé et menacé la vie de pêcheurs vietnamiens.

Le Vietnam a fait preuve de retenue maximale et exprimé sa bonne volonté, utilisé tous canaux de dialogue et de contact à différents niveaux avec la Chine pour protester et demander à la Chine de retirer immédiatement sa plate-forme pétrolière et ses navires des eaux vietnamiennes, et de ne pas laisser reproduire d’actes similiaires.

Pourtant, jusqu’à présent, la Chine n’a pas répondu à ces requêtes légitimes, en calomniant au contraire le Vietnam et en poursuivant l’usage de la force, et multipliant ses actes d'intimidation et ses atteintes qui sont de plus en plus périlleuses et sérieuses. – VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres