Hanoi (VNA) - Six photographes vivant à Hanoï apparaissent dans la série de vidéos "My Hanoi" publiée par CNN. Parmi eux, Trân Lan Chi, qui prend des photos avec son téléphone portable et présente ses deux plats préférés, le "bun riêu" (soupe au crabe) et le "bun ca" (soupe au poisson).
 
À la différence des vrais passionnés de photographie, Trân Lan Chi prend des clichés uniquement avec son téléphone portable. Photo : Petitechi/CVN
Féminine et élégante, Trân Lan Chi travaille en tant que créatrice graphique. Son apparence laisse à penser à une enseignante plutôt qu’à une artiste et elle refuse qu’elle soit nommée photographe. «J’aime la capitale et je témoigne de mon amour pour cette ville en prenant des photos», a-t-elle partagé.

La liste de vidéos "My Hanoi" accessible sur Internet a été lancée par Dan Q. Tham, producteur de la chaîne CNN à Hong Kong (Chine) dans le cadre d’un programme de promotion de la capitale. Lan Chi et cinq autres personnes font découvrir la capitale millénaire.

La gastronomie de Hanoï à l’honneur

Ces six personnes sont tous amateurs de photographie. La photographe Maika Elan, de son vrai nom Nguyên Thanh Hai, et son époux Hai Thanh dévoilent la facette intime des ruelles de la ville. Le photojournaliste Linh Pham s’intéresse aux choses les plus représentatives de la ville et de la culture mais qui ne sont pas présentées sur les cartes postales. L’ambassadeur d’Espagne, Javier Puigv Saura, est inspiré par les portraits des habitants qu’il effectue aux grés des rencontres, et Lan Chi met en avant le calme et l’ancienneté de la ville.

"My Hanoi" met en exergue la beauté et la gastronomie de la capitale. «À Hanoï, la vie se déroule dans les rues. Dans un décor marqué par l’architecture française, autour des nombreux lacs ou dans le dédale des ruelles, vous verrez les Hanoïens qui construisent les prochains chapitres de la ville millénaire. Dans ce programme, vous rencontrerez six d’entre eux, qui sont tous des photographes passionnés», présente la chaîne CNN dans son préambule. Les vidéos dévoilent des images surprenantes mais représentatives de la ville. Ces six personnes nous guident dans la mégalopole et nous l’a font découvrir sous des angles différents.

Lan Chi fait découvrir deux spécialités de Hanoï confectionnées à partir de vermicelles : l’un est le bun riêu et l’autre le "bun ca". «De nombreuses émissions ont déjà fait l’éloge du pho (soupe de nouilles de riz au bœuf ou au poulet), des nem (rouleaux de printemps) et du bun cha (vermicelles au porc grillé). Je voulais donc proposer mes deux plats préférés que peu d’étrangers connaissent», a dévoilé cette amoureuse de Hanoï. Elle a ajouté qu’elle a réussi, grâce à ce reportage, à changer l’avis des membres de l’équipe de tournage de CNN ayant savouré ces deux plats concernant la cuisine vietnamienne.

Diplômée de l’Université nationale d’économie, Trân Lan Chi s’est tournée vers la création graphique après ses études. Son goût pour la photographie urbaine est apparu il y a trois ans, lorsqu’elle a déménagé à Hô Chi Minh-Ville.

Amour pour la photographie urbaine
 
Une scène tirée de la vidéo +My Hanoi+ où Trân Lan Chi présente ses deux plats préférés. Photo : CNN/CVN
De retour à Hanoï, elle s’est aperçue de la beauté cachée de cette ville à travers ses clichés. Depuis, elle apprécie y flâner tôt le matin et tard la nuit. «J’adore les moments de tranquillité dans les rues qui sont habituellement bondées», a confié la jeune fille.

Elle possède toute une collection de photographies consacrée aux buvettes de rue, composées essentiellement de quelques tables et de petits sièges en plastique et installés sur les trottoirs. Sa méthode habituelle consiste à se poser dans un coin et à attendre le bon moment. Ses clichés pris sur la rue Phan Huy Ich ont été très appréciés par CNN, aussi l’a-t-elle choisie comme le lieu de tournage de sa vidéo.

Elle n’envisage pas d’échanger son téléphone portable contre du matériel photographique professionnel car, d’après elle, «ils sont trop encombrants et lourds, ce n’est pas pratique pour saisir un instant fugace». Certaines personnes lui ont proposé de pratiquer la photographie comme activité professionnelle, mais elle préfère en faire un loisir. «Prendre des photos pour gagner de l’argent entraîne souvent de la pression. Mon amour pour cet art en pâtirait, je pense», a-t-elle confié.
 
Deux millions de dollars pour "My Hanoi"

Le Comité populaire municipal de Hanoï a signé en décembre 2016 un contrat de deux millions de dollars avec la chaîne télévisée américaine CNN dans le cadre d’un programme de promotion de la capitale. En janvier dernier, le producteur américain Dan Q. Tham a commencé à établir le plan du tournage. Il a  sélectionné six personnes vivant à Hanoï et les a suivies dans la découverte de la ville. – CVN/VNA