L'ONU est disposée à aider le Vietnam dans la gestion des risques du changement climatique au niveau local. Photo:baotuyenquang.com.vn.
 
​Hanoi (VNA) - L’Organisation des Nations Unies (ONU) promet une coopération ​de long terme avec le gouvernement vietnamien dans la résilience au changement climatique, a déclaré le coordinateur résident de l'ONU au Vietnam, Kamal Malhotra.

Au cours de la sécheresse sévère au Vietnam l'année dernière, l'ONU a travaillé avec le gouvernement vietnamien et le Comité central sur la prévention et le contrôle des catastrophes naturelles pour mettre en œuvre un plan d'intervention d'urgence d'assistance humanitaire aux groupes de population les plus vulnérables dans les 18 localités les plus touchées, a fait savoir Kamal Malhotra.

Avec le soutien budgétaire important du Fonds central d'intervention d'urgence de l’ONU, des gouvernements japonais et de la République de Corée, de la Banque asiatique pour le développement et de la Commission européenne et d'autres sources, près de 53% du fonds de 48,5 millions de dollars ont été mobilisés pour aider les groupes à haut risque, dont 240.000 femmes et 113.000 enfants.

L'ONU a également aidé le Vietnam à répondre ​aux besoins d'eau potable, de santé, de nutrition et de sécurité alimentaire, a déclaré Kamal Malhotra, tout en ajoutant que le gouvernement vietnamien et l'ONU ont publié en octobre 2016 un plan de reprise des activités de la vie ​de la population après la sécheresse estimant que les besoins de rétablissement pour l’année 2017 s’élevaient à 368 millions de dollars.

Selon le coordinateur résident de l'ONU au Vietnam, Kamal Malhotra, l'ONU est disposée à aider le Vietnam dans la gestion des risques du changement climatique au niveau local, ainsi qu'à construire des mécanismes juridiques, des politiques et des mécanismes financiers à tous les niveaux, tout en maintenant la transparence et la responsabilité.

Kamal Malhotra a noté que, dans le cadre du Plan stratégique de l’ONU 2017 - 2021, qui devrait être signé prochainement par le Vietnam, l'ONU a créé un groupe de travail conjoint sur l'atténuation des risques de catastrophe et l'amélioration de la résilience. Ce groupe réunit dix organismes de l'ONU ayant des expériences et un réseau mondial pour soutenir les efforts du Vietnam.

Il a suggéré d'intégrer la gestion des risques dans les plans de développement socioéconomique et les programmes cibles nationaux, en augmentant les échanges d'informations entre les ministères et les localités et en accordant une attention particulière aux groupes vulnérables comme les femmes et les enfants.

La création au Vietnam du Département de Prévention et de Contrôle des catastrophes est un pas dans la bonne direction, a-t-il déclaré.

Il a rappelé l'engagement de l'ONU à collaborer étroitement avec le gouvernement vietnamien pour accélérer la réalisation des objectifs de développement durable via la mise en œuvre du Plan stratégique de la période 2017 - 2020.

Le Vietnam perd plus d'un pour cent de produit intérieur brut (PIB) chaque année en raison de catastrophes naturelles. Le rapport sur les contributions prévues à l'échelle nationale estimait que les dépenses pour les activités d'adaptation aux changements climatiques pourraient représenter jusqu'à 3% du PIB d'ici à 2030, a indiqué le coordinateur résident de l'ONU au Vietnam, Kamal Malhotra. -NDEL/VNA