Réunion entre les autorités de Cân Tho et les représentants de l'Association d'amitié Nagasaki-Vietnam. Photo: VNA

Cân Tho (VNA) - Les dirigeants de la ville de Cân Tho, dans le delta du Mékong, ont eu le 3 juillet une séance de travail avec une délégation de l'Association d'amitié Nagasaki (Japon)-Vietnam pour discuter d'une coopération renforcée en matière de protection de l'environnement.

Le vice-président du Comité populaire municipal Truong Quang Hoai Nam a déclaré que Cân Tho s’intéressait en particulier ​au traitement des déchets et des eaux usées industrielles.

[Can Tho : aide de la BM dans l'amélioration des conditions d'hygiène]

« La ville souhaite continuer de recevoir davantage d’aides publiques au développement (APD) du Japon pour construire plus d'usines de traitement des eaux usées », a-t-il annoncé.

Il a également espéré que Cân Tho et la préfecture japonaise de Nagasaki renforcer​aient leur coopération dans les temps à venir.

Tsutomu Tomioka, président de l'Association d'amitié Nagasaki-Vietnam, a suggéré que la ville de Cân Tho pourrait utiliser des APD du gouvernement japonais pour fournir un programme de formation aux gestionnaires de l'environnement et un projet de construction d'une usine de traitement des déchets utilisant des énergies thermiques, en vue d’améliorer la vie des habitants locaux.

Tsutomu Tomioka, également ancien vice-ministre japonais de l'Éducation, de la Culture, des Sports, des Sciences et de la Technologie, a déclaré que pour assurer une bonne gestion de l'environnement, il était nécessaire d'éduquer les élèves et les étudiants ​à la protection de l'environnement.

En raison des impacts du changement climatique, ​des habitants d'autres régions du Delta du Mékong se déplaceront de plus en plus vers Cân Tho, ce qui augmentera l​es besoins de la ville ​en traitement des déchets et des eaux usées et ​en protection de l'environnement. - VNA