samedi 19 août 2017 - 22:02:43

Cân Tho, "Capitale occidentale" du Sud

Imprimer

Panorama du marché flottant de Caï Rang vue d’en haut.

Can Tho (VNA) - «Cân Tho gao trang nuoc trong» (Cân Tho est caractérisée par le riz blanc et l’eau claire). Un dicton qui en dit long sur la richesse naturelle de Cân Tho, appelée «Tây Dô» (« capitale occidentale ») à savoir la capitale de la Cochinchine occidentale. De nos jours, en plus de ses atouts naturels et culturels, Cân Tho mise sur le développement économique. Objectif : devenir un grand centre économique et industriel, un  lien avec les provinces du delta du Mékong.

La terre du riz blanc et de l'eau claire

Tôt dans la matinée, Yolanda Martinez et Marcelo Loper, deux touristes espagnols, et leur guide, ont quitté leur hôtel et pris un petit bateau pour visiter le marché flottant de Cai Rang, très réputé dans le Nam Bô (Sud) occidental. Une destination incontournable pour tous les touristes visitant la ville. Il s’agit d’un marché de gros de fruits et produits fermiers. Il se tient sur la rivière Cai Rang, près du pont de Cai Rang, à quelque six kilomètres par voie terrestre du centre-ville de Cân Tho et à environ 30 minutes en bateau du quai de Ninh Kiêu. Dès potron-minet, le marché fourmille d'acheteurs et de vendeurs. Les deux visiteurs espagnols ont apprécié leur petit déjeuner de "hu tiêu" (soupe de nouilles de riz avec du porc enveloppé dans la farine de blé) avalé sur le bateau.

En milieu de matinée, Yolanda Martinez et Marcelo Loper ont poursuivi leur voyage en bateau vers la maison Ut Hiên, une station éco-touristique où ils ont pris leurs repas, se sont reposés, ont parcouru des vergers remplis de fruits tropicaux et découvert la vie culturelle originale de la campagne du Nam Bô.

Yolanda Martinez a confié: «La vie et les activités des gens ici sont simples et très proches de la nature. En Espagne, nous vivons dans des villes, c’est pourquoi cette visite nous procure beaucoup de joie.»

Cân Tho a de nombreux sites reflétant  l’identité culturelle et l’histoire du Sud du Vietnam, tels que le quai Ninh Kiêu, la maison ancienne Binh Thuy ou le marché flottant Cai Rang. Avec  ses avantages naturels que sont son dense réseau hydrographique, ses vergers et ses spécialités campagnardes, Cân Tho attache de l'importance au développement de diverses formes de tourisme, notamment le tourisme vert et le tourisme communautaire.

Trân Thi My Hiên, du quartier de Ba Lang, district de Cai Rang, a reçu en seulement deux heures plus de 300 touristes étrangers dans son verger. Elle a mis au point ce modèle touristique en 2006, avec un verger planté de différents types d'arbres fruitiers du Sud, avec des aires de repos, des espaces pour se restaurer. Les visiteurs peuvent faire des gâteaux, cueillir des fruits, dormir sur des lits en bambou et causer avec les membres de sa famille de la culture du Sud.

À l'heure actuelle, il existe à Cân Tho 14 lieux touristiques comme celui-ci, en grande partie gérés par des habitants locaux. Le plus connu est le village touristique de My Khanh, de plus de 15ha, qui propose chants et jeux folkloriques, courses de chevaux, de chiens ou de cochon....

En plus du développement de différents modèles touristiques, le service touristique de Cân Tho se concentre également sur la construction des infrastructures  et du personnel touristiques. Jusqu'à présent, on dénombre 236 établissements d'hébergement touristique à Cân Tho avec plus de 6.000 chambres, dont des hôtels cinq étoiles.

Trân Viêt Phuong, directeur du Département Municipal de la Culture, des Sports et du Tourisme de Cân Tho : «Cân Tho fait de son mieux pour un développement touristique durable, en veillant à préserver les valeurs culturelles distinctes et répondre aux critères de sécurité, convivialité et  qualité».

Futur moteur économique de toute la région
Cân Tho est une ville gérée au niveau central et la porte du delta du Mékong. C’est un centre économique et culturel et une plaque tournante du trafic régional et international. Elle a vocation à devenir un centre logistique et industriel, qui stimulera le développement de tout le delta du Mékong.

Outre l'aéroport international de Cân Tho, des investissements ont été réalisés dans le développement vigoureux des ports. La compagnie par actions du port de Cân Tho gère actuellement deux ports, Caï Cuï (quartier de Tân Phu, district de Cai Rang) et Hoàng Diêu (district de Binh Thuy).

Le port de Caï Cuï couvre plus de 39ha, avec des infrastructures modernes en cale sèche, des équipements de chargement et de déchargement, des entrepôts et des lieux de stockage. Il peut accueillir des navires de 20.000 tonnes. Selon de nombreux experts, Caï Cuï sera un port central pour le service logistique de Cân Tho. Les ports de Trà Noc et Tân Cang-Thôt Nôt méritent également d’être mentionnés.

Phan Thành Tiên, directeur général de la compagnie par actions du port de Cân Tho: «Une fois qu'il sera le centre logistique du delta du Mékong, Cân Tho va mettre en jeu son rôle en tant que centre de service logistique multiforme de toute la région. Alors, les frais de transport seront réduits pour les produits clés du delta, qui ne devront plus être chargés dans les ports de Hô Chi Minh-Ville ou Vung Tàu.

Autre avantage de Cân Tho: ses huit parcs industriels, dont six en activité et deux en cours de planification, qui couvrent une superficie totale de 2267 ha. Ils se concentrent sur les produits aquatiques, le riz, les vêtements, les machines agricoles et l'acier. Cela aidera Cân Tho à devenir une ville industrielle d'ici 2020.

Le long de la route 91, les parcs industriels de Trà Noc 1 et Tra Noc 2 émergent sur une superficie de 300ha avec des infrastructures complètes. Là, plus de 180 projets fonctionnent depuis de nombreuses années.

Le parc industriel de Thôt Nôt, de 600ha, est situé à côté de localités riches en matières premières agricoles et aquatiques, comme riz et poisson-chat, telle que An Giang, Dông Thap et Kiên Giang. Un endroit idéal pour les entreprises désireuses d’investir, avec de nombreux avantages et politiques préférentielles,  comme un grand foncier, l'exemption les premières années de l'impôt sur le revenu des sociétés et des procédures rapides.

Nguyên Huu Phuoc, chef adjoint de la Zone franche et du Conseil de gestion du parc industriel de Cân Tho : «Nous continuons de créer des conditions plus favorables telles que  procédures administratives raccourcies via le mécanisme de guichet unique dans l'octroi et l'ajustement des certificats d'enregistrement d'investissement, la subvention des certificats de planification et de construction, la délivrance du permis de travail pour les étrangers, la délivrance de certificats de produits de formulaire D, l’approbation des rapports sur les impacts environnementaux».

Avec les potentiels mentionnés ci-dessus, nul doute que Cân Tho deviendra bientôt un pôle socio-économique majeur et le moteur du développement de l’ensemble du delta du Mékong. -VI/VNA
​​

Vos commentaires sur cet article ...
Autres