Pour mieux connaître le champ de pieux de la bataille de Bach Dang et l’art de la guerre du héros national du 13e siècle Trân Hung Dao dans sa lutte contre les envahisseurs mongols, des archéologues réalisent des fouilles dans le champ de Yên Giang et une partie de celui de Hai Yên, province de Quang Ninh (Nord-Est).

Découvert en 1953, le champ de pieux de Bach Dang est situé aujourd’hui sur un terrain marécageux de la commune de Yên Giang, en bordure de la rivière Chanh, à Quang Yên.

Une centaine de pieux sont plantés, la plupart penchant vers l’Est (15°), en forme de lettre Z. Possédant encore, pour la plupart, une extrémité effilée, ils sont en bois de lim ou de vatica, d’une longueur moyenne de 2 à 2,8 m, voire de 3,2 m pour certains. La partie pointue fait de 0,8 à 1 m. Il y a 42 pieux en excellent état qui sont enfouis sous plus de 2 m de boue. La densité est d’un pieu tous les 0,9-1 m² dans la partie sud, et d’un pieu tous les 1,5 à 2 m² dans la partie nord. Ce site est une partie du champ de bataille que Trân Hung Dao a fait construire pour vaincre les Yuan en 1288.

Les fouilles sont menées par l'Institut d'archéologie du Vietnam, en collaboration avec le Service de gestion des grands sites historiques de Quang Ninh, sur 200 m² en vue de restaurer et d’aménager le site historique de Bach Dang.

"Nous n’avons pas encore trouvé la trace des navires incendiés dont les chroniques historiques font état, ni d’armes pour enrichir notre fond sur la bataille de Trân Hung Dao", a déclaré le Docteur Nguyên Dinh Chiên, archéologue du Musée de l’histoire du Vietnam. 


Un dessin sur la bataille de Trân Hung Dao en 1288 sur le fleuve de Bach Dang
contre les envahisseurs mongols.

"En effet, Bach Dang pourrait être plus vaste, et il faut bien mesurer les changements de topographie en 800 ans afin de déterminer sa superficie réelle. Sur la base des résultats archéologiques, nos spécialistes élaboreront un projet de construction d’un centre de restauration et de valorisation de ce site", a souligné le professeur adjoint Tông Trung Tín, directeur de l’Institut d’archéologie du Vietnam.

La zone de la bataille du fleuve de Bach Dang de 1288 a été reconnue en 2012 vestige historique national spécial.

Actuellement, dans le chef-lieu de Quang Yên, trois champs de poteaux de bois sont identifiés : Yên Giang, Dông Van Muôi et Dông Ma Ngua.-VNA