Le vice-Premier ministre et vice-président du PPC, Sar Kheng (à gauche), et le président du CNRP, Sam Rainsy, lors d'un entretien en avril dernier. Crédit photo: akp.gov.kh

Les dirigeants du Parti du Peuple cambodgien (PPC) et de son opposition, le Parti de sauvetage national du Cambodge (CNRP), se sont réunis le 23 septembre à Phnom Penh afin de débattre des points à modifier de la loi électorale en vue de la tenue des élections communales en 2017.

A l'issue de cette réunion ​de deux heures, ​les discussions du vice-Premier ministre et vice-président du PPC, Sar Kheng, et ​du président du CNRP, Sam Rainsy, ​n'ont pas abouti à des résultats satisfaisants.

D'après les porte-paroles d​u PPC et du CNRP, les deux parties sont convenues de se réunir la semaine prochaine ​afin de discuter des divers points restant à ré​gler, dont la durée de la campagne électorale.

Selon les ​spécialistes, cette réunion du 23 septembre non satisfaisante au niveau des résultats ​avait néanmoins une signification importante ​puisqu'elle a confirmé « la culture de la négociation » ​des deux Partis. ​Auparavant, le Premier ministre cambodgien Hun Sen, également le président du PPC, et le président du CNRP, Sam Rainsy, se sont engagés à poursuivre la coopération et la négociation ​entre leurs Partis. –VNA