Kem Sokha, président par intérim du CNRP. Crédit photo: phnompenhpost.com

Phnom Penh (VNA) – Kem Sokha, président par intérim du Parti du sauvetage national du Cambodge (CNRP), parti d’opposition, a participé le 7 décembre à la séance plénière de l’Assemblée nationale (AN) cambodgienne d​e la 5e législat​ure, mettant fin à douze mois de politique du siège vide depuis sa révocation du poste de premier vice-président de l’AN en octobre 2015.

Sous la présidence du président de l’AN cambodgienne Samdech Heng Samrin, cette séance plénière a réuni 65 députés du Parti du Peuple cambodgien (CPP), actuellement au pouvoir, et 33 du CNRP.

Elle va voter pour approuver la nomination de Sourn Ryda par le CNRP au poste de député de la province de Kampong Speu.

La semaine dernière, le roi Norodom Sihamoni a signé une lettre d’amnistie en faveur de Kem Sokha, suite de la demande du Premier ministre Samdech Hun Sen.

Le président de l’AN cambodgienne Samdech Heng Samrin a également signé le 5 décembre un texte permettant à Kem Sokha de devenir leader de la partie minoritaire à l’AN cambodgienne.

Lors de la séance plénière du 7 décembre, le Premier ministre Samdech Hun Sen a déclaré reconnaître Kem Sokha en tant que leader de la partie minoritaire à l’AN cambodgienne qui participera directement à des dialogues avec le Premier ministre et le leader de la partie majoritaire.

L’AN cambodgienne compte 123 sièges dont 68 sont occupés par le CPP, et 55 par le CNRP. -VNA