samedi 19 août 2017 - 03:23:45

Cambodge : la présidente du FUNCIPEC propose une intervention du roi

Imprimer

La princesse Norodom Arun Rasmey a demandé au roi Norodom Sihamoni d'intervenir pour la réconciliation entre le Parti du sauvetage national du Cambodge (CNRP) et le Parti du Peuple cambodgien (CPP) afin de sortir le pays d'une impasse politique suscitée par les législatives contestées de juillet.

Dans sa lettre envoyée le 8 janvier au roi Sihamoni, la présidente du Parti uni national pour un Cambodge indépendant, neutre, pacifique et coopératif (FUNCINPEC), la princesse Norodom Arun Rasmey, a souligné que seule Sa majesté pouvait intervenir à la réconciliation et aux négociations entre le CPP et le CNRP afin que le pays retrouve le calme.

Actuellement, le roi n'a pas encore donné sa réponse.

Le désaccord politique opposant le CPP au CNRP persiste depuis les élections législatives de juillet dernier, qui a donné pour vainqueur le parti au pouvoir, le CPP, avec 68 des 123 sièges parlementaires, contre 55 pour le CNRP.

L'opposition avait refusé d'accepter les résultats et boycotté le Parlement. Cependant, l'Assemblée nationale cambodgienne, par l'intermédiaire du vote, a approuvé le 24 septembre dernier l'édification d'un nouveau gouvernement sous la direction du Premier ministre Hun Sen.

Dans une autre situation, la Cour de Phnom Penh a convoqué le président du CNRP Sam Rainsy et le vice-président Kem Sokha pour un interrogatoire de justice le 14 janvier en lien avec une manifestation d'ouvriers du textile dans la zone industrielle de Canadiana, en banlieue de Phnom Penh, lors de laquelle, trois personnes ont trouvé la mort et dix autres ont été blessées.

Cependant, ces deux dirigeants du CNRP ont demandé au tribunal un délai de report, selon un haut cadre de ce parti. -VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres