L'Opéra de Hanoï, un ouvrage à l'architecture typiquement française.

Hanoi (VNA) - Forte de son rayonnement culturel, Hanoï a accueilli 4 millions de touristes étrangers en 2016. Parmi ces visiteurs, ceux qui n’ont pas l’audace d’affronter le trafic hanoïen peuvent tirer profit de la ligne de bus numéro 2 pour découvrir les destinations célèbres de la capitale vietnamienne.

La ligne de bus numéro 2, Bac Cô (arrondissement de Hoàn Kiêm) - Yên Nghia (arrondissement de Hà Dông), dessert de 05h05 à 22h35 et pour la modique somme de 7.000 dôngs. Sur le trajet, l’ensemble des attractions touristiques de la ville millénaire.

L’Opéra de Hanoï et le Musée national de l’histoire du Vietnam

Quelques minutes après le départ, le véhicule s’arrête à l'arrêt de bus de la rue Lê Thánh Tông (arrondissement de Hoàn Kiêm). Pas loin, se trouve l’Opéra de Hanoï, sis au 1, rue Tràng Tiên. Construit par les Français en 1901 et achevé en 1911, cet ouvrage est inspiré de l’architecture de l’opéra Garnier de Paris. L’Opéra de Hanoï est le lieu tout indiqué pour qui veut assister à des programmes artistiques raffinés.
À quelques pas de là se trouve, dans l’ancien bâtiment de l'École française d'Extrême-Orient (EFEO), le Musée national de l’histoire du Vietnam. Fort de 10.000 documents et objets présentés sur une superficie de quelque 4.000 m², l’édifice, classé au patrimoine national, donnera aux visiteurs un panorama sur l’histoire, la culture et le peuple vietnamiens.

Le Lac de l’Épée restituée et le Temple de Ngoc Son

La beauté paisible du Lac de l'Épée restituée, au cœur de Hanoï.

La visite se poursuit avec le Lac de l’Épée restituée. Situé au cœur de Hanoï, celui-ci est le symbole de la capitale. Selon la légende, un jour, en pêchant, le roi Lê Loi (XVe siècle) s'est vu confier par la tortue sacrée une épée afin de lutter contre les envahisseurs chinois Ming. Après la victoire, le souverain se promenait un jour en barque sur le lac quand la tortue sacrée revint à la surface de l'eau pour lui réclamer l'épée. Le roi lui restitua sans hésitation.

La Tour de la Tortue s’érige sur un îlot au milieu du lac. Sur un socle rectangulaire, la tour est composée de quatre étages. Le dernier possède une toiture à l’architecture typique des maisons communes des villages vietnamiens.

 

Le Temple de Ngoc Son est construit sur l’îlot de Jade près du rivage. L’ouvrage est dédié à des génies confucianistes et taoïstes ainsi qu’au héros national Trân Hung Dao. L’accès au temple se fait sur le pont Thê Huc, le nom qui signifie «pont de la lumière du soleil-levant», en bois rouge de 45 m divisé en 15 travées.

Symbolisant la littérature, Tháp Bút, la tour en forme de pinceau à l’envers, constitue un édifice célèbre dans ce temple. Cette tour de 28 m est construite en 1865 à l’initiative du lettré Nguyên Van Siêu et sur une petite terre faite de pierres.

Non loin de là, se dresse le Vieux quartier de Hanoï. Formé de petites rues dédiées chacune à une activité commerciale ou artisanale différente (Rue du poulet, Rue de la soie), il reflète les 1.000 ans d’évolution de la capitale vietnamienne.

La Tour du drapeau de Hanoï et le Musée de l’histoire militaire

La Tour du drapeau de Hanoï est un vestige historique originaire.

 

Le bus passera ensuite par les rues Tràng Thi et Diên Biên Phu pour s’arrêter à un arrêt dans la rue Trân Phú donnant sur la Tour du drapeau de Hanoï. Construit en 1812, le monument est une très jolie tour octogonale bâtie en briques rouges avec de multiples ouvertures blanches. Elle a été édifiée sur un socle pyramidal à base carrée possédant trois niveaux de hauteurs différentes reliées entre eux par des escaliers, extérieurs ou intérieurs, et des portes. Sur la petite esplanade au sommet, une fine tourelle ronde porte le drapeau national, à environ 60 m du sol.

La Tour du drapeau de Hanoï se trouve dans l’enceinte du Musée de l’histoire militaire du Vietnam. Étant un musée national, cet établissement expose et réserve près de 16.000 objets relatifs aux trois guerres d’Indochine.

La Cité impériale de Thang Long - Hanoï

 

La Cité impériale de Thang Long - Hanoï, patrimoine mondial de l'UNESCO.

En 2010, le secteur central de la Cité impériale de Thang Long - Hanoï a été reconnu patrimoine mondial par l’UNESCO. Édifiée au XIe siècle par la dynastie vietnamienne des Ly, elle fut le centre du pouvoir politique régional de manière continue, pendant près de 13 siècles. Les édifices de la cité impériale expriment une culture originale du Sud-Est asiatique, propre à la basse vallée du fleuve Rouge, à l'intersection des influences venues de la Chine, au Nord, et de l'ancien royaume du Champa, au Sud. La Cité impériale de Thang Long est caractérisée par la longévité et la continuité de l'exercice du pouvoir, dont témoignent les différents vestiges archéologiques et les monuments.

Le Temple de la Littérature

 

Le Temple de la Littérature, première université du Vietnam.

Le dernier arrêt important se trouve sur la rue Chu Van An (devant l’hôpital Saint-Paul). À 500 m de cette station, on trouve le Temple de la Littérature. Situé dans la partie sud de l’ancienne cité de Thang Long et dédié à Confucius, il est la première université du Vietnam. Construit en 1070, le Temple de la Littérature est un ensemble architectural et historique important. Sont érigées sur le dos de tortues en pierre, symbole de longévité, des stèles mettant à l’honneur des premiers lauréats des concours de doctorat organisés entre 1442 et 1780. Ces 82 stèles ont été inscrites à la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO, le 9 mars 2010. -CVN/VNA