jeudi 17 août 2017 - 18:55:44

Bourse du Vietnam: Ouverture davantage de la participation des étrangers

Imprimer

Le Premier ministre Nguyên Tân Dung a tout récemment signé l'arrêté 60/2015 sur la participation étrangère au capital des sociétés faisant appel public à l’épargne, aux sociétés de bourse et aux sociétés de gestion de fonds... Une nouvelle réglementation très attendue des investisseurs étrangers.

Dans ce texte qui modifie des articles de l’arrêté 58 pris pour application de la loi sur la Bourse, le gouvernement vietnamien a décidé de porter le plafond de la participation d’investisseurs étrangers à 49% sur le marché boursier du Vietnam. Cet arrêté entrera en vigueur en septembre prochain, a précisé Vu Bang, président du Comité d’État pour la Bourse.

Les sociétés faisant appel public à l’épargne dans les secteurs où l’État ne s’implique pas de manière prépondérante ou qui lui sont réservés, la participation des acteurs étrangers est soumise à la loi sur les entreprises et à la réglementation gouvernementale. Ainsi, la participation au capital de banques vietnamiennes reste plafonnée à 30%. Selon Vu Bang, la plupart des secteurs s’ouvrent totalement aux investisseurs étrangers, sur décision du conseil d’administration.

L’arrêté 60 est une percée en matière d’attraction de l’investissement indirect étranger qui, s’agissant de bourse, a un rôle moteur en termes de mobilisation de capitaux. Les sociétés intéressantes pour les investisseurs étrangers comme FPT, Vinamilk, REE, de produits pharmaceutiques Hâu Giang et de textile Thành Công, peuvent s'ouvrir encore une fois, y compris jusqu’à 100% de leur capital. Il y a donc fort à parier qu’une vague d’acquisitions d’entreprises aura lieu puisque les investisseurs étrangers peuvent désormais acquérir la totalité des actions d’une société cotée en Bourse, souligne le président du Comité d’État pour la Bourse.

De 2 à 3 milliards de dollars attendus entre 2016 et 2018

La capitalisation boursière au Vietnam est estimée actuellement à 60 milliards de dollars, avec un volume de transactions de 100 millions de dollars par jour, dont 15% par des investisseurs étrangers en raison du plafonnement actuellement en vigueur.

Cet arrêté contribuera à accélérer le processus d’actionnarisation et d’introduction en bourse (IPO) des entreprises publiques, offrant de plus belles opportunités aux investisseurs étrangers, a estimé Andy Ho, directeur chargé des investissements de VinaCapital, l’un des plus grands investisseurs étrangers en bourse vietnamienne.

Pour les investisseurs étrangers, le Vietnam est un marché émergent recélant de nombreux potentiels. La classe moyenne de ce pays devrait doubler d'ici 2020, de manière similaire à ce qui a eu lieu en Indonésie et en Thaïlande, devenant ainsi un nouveau moteur de croissance. La croissance du crédit devrait atteindre les 20 à 25% pour la période 2016-2018, et les taux d’intérêts des dépôts et du crédit continueront de se stabiliser à un faible niveau dans les années à venir. On peut déjà percevoir les potentiels du pays à travers la croissance élevée des indices de production industrielle, d’export et de tourisme. Et il y aura de nombreuses politiques de soutien lors des prochaines années.

Mobilisation des capitaux sur un long terme

Selon l’expert Nguyên Tri Hiêu, la promulgation de l’arrêté 60 témoigne de la grande préoccupation du gouvernement de développer la Bourse du Vietnam en tant que moyen principal de mobilisation des capitaux sur un long terme. Cet arrêté relève des engagements pris par le Vietnam dans le cadre de son intégration à l’économie mondiale dans les secteurs de la finance, et donc, de la bourse. La conséquence sur le court terme sera le passage du pays dans la catégorie des «marchés émergents». Aujourd’hui, la Bourse du Vietnam est dans celle des «marchés frontaliers», ce qui signifie qu’elle est volatile et moins connue de certains investisseurs étrangers, par exemple, les fonds de pension.

Le Comité d’État pour la Bourse s’est engagé dans les premières étapes pour parvenir à cet objectif, a indiqué son président Vu Bang. Selon lui, l’indice des marchés émergents MSCI couvre aujourd’hui beaucoup plus de pays et de sociétés, et représente une part importante de l’univers des valeurs boursières dans le monde. Il est le plus ancien et le plus connu, et il exerce une très forte influence sur les investisseurs internationaux. Les critères du MSCI portent sur trois paramètres que sont le développement économique du pays, la taille et les conditions de liquidité, et l’accessibilité au marché.

Actuellement, le marché est dans une phase d'accumulation et prendra son plein essor dans les années à venir avec une croissance inégalée dans le secteur immobilier et de la construction. Pour la période 2016-2018, les investisseurs étrangers pourraient bien engager 2 à 3 milliards de dollars dans la Bourse du Vietnam une fois cette dernière en catégorie «marchés émergents», a estimé Nguyên Tri Hiêu. -CVN/VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres