Hô Chi Minh-Ville (VNA) – La MIST (Mekong Initiative for Startup Tourisme), initiative visant à catalyser l’essor touristique du Cambodge, du Laos, du Myanmar et du Vietnam, a lancé jeudi 9 mars à Hô Chi Minh-Ville (Sud) deux programmes pour aider les start-up du secteur à opérer avec facilité et promptitude dans ces pays.

 

Le marché flottant de Cai Rang a élu domicile dans une partie du fleuve Hâu, un autre bras du Mékong, au niveau du district de Cai Rang, à Cân Tho. Photo: vietnamtourism

 

Le premier programme, baptisé «Incubateur de start-up du tourisme», accepte les idées de business sous forme de technologies du tourisme et de modèles traditionnels des start-up durant la période initiale.

Les représentants des start-up sélectionnées sont qualifiés pour participer à un camp où ils développent leurs plans commerciaux. Les meilleurs projets recevront un premier prix de l’innovation de la MIST de 10.000 dollars, et trois deuxièmes prix de 7.000 dollars chacun.

Le deuxième programme, inititulé «Accélérateur d’accès aux marchés», fournit une opportunité aux agences de voyage internationales de plus grande taille qui ont besoin d’aide pour pénétrer les marchés régionaux.

Les auteurs des projets entrepreneuriaux innovants sélectionnés seront invités à participer à une tournée exploratoire dans les marchés de la région du Mékong qui leur permettra de perfectionner leurs capacités et étudier les créneaux, et de se faire présenter auprès des réseaux de services des établissements concernés.

Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 27 mars 2017, et les candidats auront l’opportunité de présenter leurs projets aux investisseurs, incubateurs d’entreprises innovantes internationaux et leaders du tourisme au forum du tourisme du Mékong au Laos en juin 2017, au Sommet de l’APEC au Vietnam en novembre 2017.

La MIST a été co-fondée par le Bureau de coordination du tourisme du Mékong (MTCO) et la Mékong Business Initiative (MBI). Le MTCO reçoit des fonds des gouvernements du Cambodge, de la Chine, du Laos, du Myanmar, de la Thaïlande et du Vietnam, et la MBI, de la Banque asiatique de développement (BAD) et du gouvernement australien. – VNA