Le Japon a autorisé cette année, pour la première fois, l’importation de pitaya ou fruit du dragon à chair rouge du Vietnam. Photo: NDEL

Hanoi (VNA) – En 2015, la filière des fruits et légumes a réalisé un chiffre d’affaires à l’export de 2,2 milliards de dollars, +47% en un an.

La Chine demeure le premier débouché de ces produits vietnamiens, avec près des deux tiers des exportations, devant le Japon, la République de Corée et les États-Unis.

Cette année, les longanes, litchis et mangues ont eu accès à de grands marchés exigeants comme les États-Unis, l’Australie, l’Union européenne (UE) et le Japon, où ils sont bien appréciés. Le Japon a aussi autorisé cette année, pour la première fois, l’importation de pitaya (fruit du dragon) à chair rouge du Vietnam.

Selon l'Association des producteurs de ​fruits et légumes du Vietnam (Vinafruit), ces produits sont généralement exportés sous forme brute ou semi-brute, ​d'où un chiffre d’affaires à l’export ​peu élevé. Si l’industrie de transformation se développ​e et si les zones de culture ​sont mieux aménagées, la production et l’export pourraient connaître de bien plus grands succès. –CPV/VNA