Au Cambodge, durant les cinq premiers mois de l'année, quarante-deux accidents causés par des bombes et mines datant de la guerre ont fait sept morts, soit une baisse de 65% en nombre de décès et 5% en nombre d'accidents par rapport à la même période de l'année dernière.

Selon des données du gouvernement cambodgien rendues publiques le 8 juillet, au cours de ces cinq derniers mois, ces bombes et mines ont fait également 51 blessés, soit un recul de 36% en un an.

Selon les estimations des spécialistes, depuis la paix établie en 1998, le sol cambodgien renfermerait encore 4 à 6 millions de bombes et mines non explosées. On a dénombré 19.669 morts et 44.592 blessés par ces engins explosifs depuis 1979 jusqu'en mai 2013.

Ces derières années, le gouvernement cambodgien a inclu des stratégies de déminage dans ses Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) pour la période 2010-2019, en vue d'achever ce processus en 2020.

En 2012, grâce aux aides internationales efficaces, près de 3 millions de bombes et mines ont été neutralisées, et des centaines de km² de terres arables reconquises. -VNA