Hanoi (VNA) - Selon la Banque mondiale(BM), la pollution de l'air est l'une des formes de pollution les plus menaçantes pour la santé et la 2e cause de décès prématuré dans le monde, en particulier pour les enfants et les personnes âgées.

Photo d’illustration/Internet

C’est ce qu’a ​déclaré l’ambassadeur des Etats-Unis au Vietnam, Ted Osius, lors d’une discussion sur la qualité de l’air​ tenue le 3 mai à Hanoi, afin de sensibiliser le public sur la qualité de l'air.

"Je suis chanceux d'avoir un purificateur d'air dans ma maison, mais je sais aussi que beaucoup de familles n’en ont pas encore. La bonne nouvelle est que nous avons de l'espoir. Car, actuellement, de nombreux pays et de nombreuses villes d​an les monde ont pu réduire leur pollution atmosphérique ", a déclaré Ted Osius.

L’ambassadeur croit également que les relations vietnamo-américaines continueront de se développer, notamment dans la purification de l’air pour toute la population du Vietnam, notamment les jeunes qui sont les plus sensibles à la pollution.

Selon la recherche Global Burden of Disease 2013, respirer de l'air pollué augmente le risque de maladies invalidantes et mortelles telles que maladies cardiaques, accidents vasculaires cérébraux, cancer du poumon et bronchite chronique.

Les maladies causées par la pollution de l'air sont responsables d'un décès sur dix dans le monde, six fois plus que le paludisme. ​Environ 87% de la population sur la planète est plus ou moins exposée à cette pollution.

Une étude de la BM en 2016 a également montré que l'impact en termes de mortalité mondiale de la pollution de l'air s’est ​chiffré à plus de 5 billions de dollars. Au Vietnam, ​il est estimé à 23,8 milliards de dollars en 2013, soit 5,2% du PIB national. -CPV/VNA