Selon Bloomberg, l'économie vietnamienne bénéficie de la chute du prix du pétrole, de la faible inflation qui stimule la demande intérieure.

Cette agence a également indiqué que la dévaluation du yuan chinois n’a pas encore d’impacts concrets sur la croissance économique du Vietnam. De nouvelles données publiées la semaine dernière ont montré qu’un bas prix de l'énergie profite aussi aux consommateurs et entreprises du Vietnam.

D’après le département général des Statistiques, l’inflation est tombée à un niveau record de 0% en septembre. Depuis le début de l’année, 68.347 nouvelles entreprises ont été créées. 

En outre, la Banque asiatique de développement (BAD) a relevé les prévisions de croissance du pays de 6,5% à 6,6% en 2016, et a déclaré que la consommation privée bénéficie de la faible inflation.

La confiance des consommateurs en septembre a également fortement augmenté, selon un nouveau rapport publié par ANZ-Roy Morgan. En plus, les exportations de ce mois-ci ont connu une hausse de 9,6% en variation annuelle.

En outre, Bloomberg a annoncé également un bon signe: la demande de consommation des produits vietnamiens sur les marchés étrangers et l'intérêt des investisseurs étrangers augmentent.

Cette agence a estimé que la faible inflation a eu un impact positif sur l'économie vietnamienne. La Banque d'État a plus d'espace pour desserrer ses politiques monétaires pour s’adapter à la situation actuelle.

La BAD prévoit que l'économie nationale continuera de croître d’ici à la fin de l’année grâce à la hausse de la consommation des ménages, au développement de la production orientée vers l'exportation et à l’augmentation des investissements directs étrangers. -CPV/VNA