L'ambassadeur du Vietnam en Allemagne, Doan Xuan Hung. Photo : ambassade du Vietnam en Allemagne
 

Berlin (VNA) – Les potentiels, les opportunités, les perspectives et les mesures pour renforcer les relations économiques entre le Vietnam et l’Allemagne ​constitueront le thème d’un grand colloque à Berlin le 22 juin.

Selon l’ambassadeur du Vietnam en Allemagne, Doan Xuan Hung, ce colloque réunira des dirigeants des ministères vietnamiens des Affaires étrangères, et de l’Industrie et du Commerce, et des ministères allemands des Affaires étrangères, et de l’Economie et de l’Energie, ainsi que de 250 entreprises des deux pays.

Un autre colloque​ intitulé « Les grandes perspectives des relations économiques et commerciales Vietnam-Allemagne et le rôle des entreprises des Vietnamiens d’Allemagne », aura lieu également le 22 juin, avec la participation de 200 personnes.

Lors d’une conférence de presse, l’ambassadeur Doan Xuan Hung a souligné ​l'important soutien des deux gouvernements, des agences et des hommes d’affaires des deux pays dans l'organisation de ces deux colloques. Côté vietnamien, le ministre de l’Industrie et du Commerce Tran Tuan Anh, le vice-ministre des Affaires étrangères Bui Thanh Son, des économistes et des représentants de plusieurs localités vont y participer. Côté allemand, le secrétaire d’Etat parlementaire auprès du ministre fédéral de l’Economie et de l’Energie, Uwe Beckmeyer, sera présent.

Le Vietnam et l’Allemagne ont établi un partenariat stratégique en 2011. Leurs échanges commerciaux ont doublé entre 2010 et 2015, passant de 4,1 milliards de dollars à 9 milliards. Les échanges de l'Allemagne avec le Vietnam ne représentent que 1 % de son commerce extérieur. Par ailleurs, plus de 300 sociétés allemandes sont en activité au Vietnam, lesquelles représentent un capital total de 1,41 milliard de dollars.

Lors d’une interview ​donnée à la chaîne télévisée Deutsche Welle, l’ambassadeur Doan Xuan Hung a insisté sur la nécessité de développer les relations bilatérales en tous domaines. Selon lui, il est nécessaire de multiplier les visites de haut rang pour renforcer la confiance mutuelle, ainsi que d’intensifier la coopération bilatérale dans l’économie, la culture, l’éducation... -VNA