dimanche 20 août 2017 - 18:56:06

BAD : investir davantage dans l'agriculture

Imprimer

La Banque asiatique de développement (BAD) doit davantage investir dans l'agriculture des pays d'Asie afin d'améliorer la sécurité alimentaire et de permettre une meilleure maîtrise de l'inflation résultant de la hausse des cours mondiaux des vivres.

C'est l'opinion exprimée par plusieurs gouverneurs de banque centrale des pays membres de la BAD comme des délégués des puissantes nations du monde lors de la première session plénière jeudi à Hanoi de cette 44è conférence.

Selon le représentant indien, cette institution financière doit augmenter ses investissements dans l'agriculture ainsi que renforcer sa coopération en recourant au partenariat public-privé afin de développer les ressources en eau et en semences, et soutenir le développement agricole.

La BAD doit également renforcer les liaisons symboliques pour promouvoir la coopération, partager les informations ainsi que régler ensemble les problèmes en matière d'épidémies et de calamités naturelles dans la région.

Le représentant indien a demandé à la BAD de trouver dans les meilleurs délais un mécanisme efficient pour instituer des relations constantes entre l'Asie et l'Afrique et renforcer la coopération Sud-Sud.

Il a appelé les pays membres de la BAD à contribuer davantage aux fonds de cette institution pour augmenter ses moyens d'intervention en faveur d'un meilleur développement régional comme d'un meilleur règlement des problèmes de celle-ci.

L'inflation élevée générée par la hausse des cours mondiaux des vivres et combustibles menace la reprise économique en Asie, a averti Marisa Lago, l'assistante du Secrétaire américain au Trésor pour les marchés internationaux et le développement, partageant une même opinion.

Les Etats-Unis souhaitent que la BAD maintienne un taux d'intérêt du crédit plus raisonnable afin de mieux soutenir les pays sous-développés, lesquels sont ceux qui ont précisément besoin des ressources de la BAD afin de développer leurs économies et réduire leurs écarts de développement avec les autres, a poursuivi Mme Marisa Lago.

Une contribution supplémentaire de la BAD revêt une grande importance et les Etats-Unis coopèreront avec la BAD ainsi que d'autres institutions financières pour développer au mieux la source de financement qu'elle constitue, a déclaré Marisa Lago.

Le représentant allemand a estimé que le développement de l'agriculture doit à nouveau figurer au centre des priorités d'investissements de la BAD afin de garantir la sécurité alimentaire dans la région comme de maîtriser efficacement hausse des cours des vivres et inflation.

Le représentant de la République de Corée a demandé de fonder un comité de vision asiatique qui sera conduit par la Banque asiatique de développement (BAD) en vue de renforcer les relations et le partage d'informations entre pays membres, les capacité de traitement des difficultés ainsi que la réduction des écarts entre pays riches et pays pauvres.

Les délégués ont également demandé à la BAD d'investir davantage dans les secteurs des exportations et des infrastructures de la région afin de supprimer les entraves en matière d'approvisionnement.

Auparavant, le président de la BAD, M. Kuroda, et le ministre de la Stratégie et des Finances de la République de Corée, M. Jeung-Huyn Yoon, ont signé un accord de prorogation et de soutien de ce pays concernant les projets de développement de la BAD dans la région de l'Asie-Pacifique.

Jeudi soir, le vice-Premier ministre et ministre vietnamien des Affaires étrangères Pham Gia Khiem a donné un banquet solennel en l'honneur des participants à cette 44e conférence annuelle de la BAD au sein de la citadelle impériale de Thang Long. -AVI

Vos commentaires sur cet article ...
Autres