dimanche 20 août 2017 - 01:55:33

Ba Vi séduit les touristes en toute simplicité

Imprimer

Axé autour de la découverte du terroir et de ses habitants, le tourisme rural dans district de Ba Vi (littéralement "Trois chaînes de montagnes"), en banlieue de Hanoi, a su faire rimer éthique et enchantement et offrir des séjours inoubliables.

Ba Vi compte de nombreux sites pittoresques aux noms évocateurs comme Ao Vua, Khoang Xanh-Suôi Tiên, Thac Mo, Thac Da, Thac Ngà, Thac Huong, lac de Xuân Khanh, lac de Suôi Hai, source thermale de Thanh Thuy... Ils sont le plus souvent implantés le long des magnifiques torrents et cascades déferlant le long des pentes abruptes du mont Ba Vi. Cette montagne, qui culmine à plus de 1.100 mètres d’altitude, couverte de forêts, se distingue de loin par sa silhouette de grosse molaire.

Outre ses sites récréatifs, surfréquentés l’été, Ba Vi est connu aussi pour ses lieux à vocation plus spirituelle, accessibles à pied seulement, par exemple les pagodes et temples perchés sur deux des trois sommets, dont l’un est dédié au Président Hô Chi Minh.

Les plaines au pied du mont sont vouées à l’agriculture. Plusieurs centres de recherche du ministère de l’Agriculture et du Développement rural y mènent d’ailleurs des études dans l’élevage des vaches laitières, des chèvres ou des autruches.

Selon le Docteur Ngô Kiêu Oanh, directeur de la ferme de Dông Quê , beaucoup de visiteurs affectionnent le «home stay», c’est-à-dire le séjour chez l’habitant. Le meilleur moyen selon lui de faire connaissance avec des gens authentiques connaissant à merveille les traditions et l’histoire de leur coin.

Les formules d’accueil sont multiples : participation aux travaux champêtres, visites guidées de l’exploitation, repas campagnards... Villages du thé de Ba Trai ou de Dô Tram, village d’ethnie Dao spécialisé dans les herbes médicinales, fermes d’ élevage de vaches laitières , d’autruches, étang à lotus... Bref, l’embarras du choix !

On ne passe pas par la ferme, on s’y rend. C’est l’occasion de faire connaissance avec des Vietnamiens authentiques. Une visite à la ferme, c’est une joie pour les enfants, un plaisir pour les sens et un tonique pour la santé ! Vous repartez revigorés et les bras chargés de produits frais.

Située sur une petite colline, la ferme Dông Quê est entourée de magnifiques maisons anciennes en bois, de bâtiments pour animaux, de petites rizières et de jardins. L’autocueillette, très populaire, vous donne la chance de choisir vous-mêmes, dans le calme de la grande campagne, les fruits ou les légumes les plus appétissants. Les visiteurs peuvent aussi découvrir un habitat typique, ainsi que des plats délicieux, le tout dans une ambiance familiale.

Au village du thé de Dô Tram, les touristes peuvent participer à la cueillette. Après dégustation, ils partent à vélo à la découverte des hameaux alentour dont les maisons sont en latérite, font halte au bord de la rivière Dà sous de gigantesques kapokiers.

Au village de l’ethnie Dao, ils visitent les jardins de plantes médicinales, admirent les broderies faites à la main..., et repartent souvent avec des produits locaux. Ces Dao, qui se sont installés ici il y a 800 ans, sont spécialisés dans les plantes médicinales. À chaque maux sa plante. À Ba Vi, 450 familles travaillent dans la culture, la préparation et le commerce des herbes médicinales, pour le traitement d’affections très diverses telles que rhumatismes, hémorroïdes, hépatite, néphrite... Cette ethnie pratique également des bains d’herbes fortifiants.

Après avoir traversé la rivière Dà sur un bac, les touristes peuvent découvrir un vaste étang de lotus. Avec ses 89 ha, c’est le plus grand "champ" de lotus de la région. D’avril à juillet, des balades en barque sont organisées. Le reste de l’année, les principales discractions sont la pêche à la ligne ou le farniente dans des cabanons en bois, ou encore la visite de la source thermale de Thanh Thuy située non loin de là. Elle est réputée pour le traitement des problèmes de peau, osseux, de digestion et de stress.

Quiconque a parcouru un tant soit peu le district de Ba Vi a vite remarqué que les conditions sont idéales pour développer différentes formes de tourisme, notamment le tourisme rural. Ce type de tourisme englobe des prestations d’hébergement (chambres d’hôtes...), de restauration (dégustation de produits du terroir, ...) et des activités de loisirs (randonnée, activités de pleine nature, autocueillette, etc.).

Un tourisme local donc, voulu et maîtrisé par les gens du terroir, un tourisme de rencontre et de partage, puisant ses arguments dans la richesse des terroirs et la convivialité des habitants. – AVI
Vos commentaires sur cet article ...
Autres