Le porte-parole du ministère vietnamien des Affaires étrangères, Le Hai Binh. Photo: VNA

Hanoi (VNA) – L'Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) a modifié la carte de la région d'information de vol (FIR) de Sanya et les informations concernées publiées sur son site web officiel, à la demande du Vietnam.

Le Département d’aviation civile du Vietnam a annoncé avoir reçu le 27 janvier une lettre de l’OACI à ce propos.

Le 22 janvier dernier, un représentant de l’Ambassade du Vietnam au Canada a rencontré le président du Conseil et le secrétaire général de l'OACI au siège de cette organisation à Montréal pour leur remettre une note diplomatique datant du 15 janvier de l’Ambassade affirmant la souveraineté vietnamienne sur les archipels de Hoang Sa (Paracels) et Truong Sa (Spratleys) et protestant contre la publication par cette organisation d’une carte de la région d’information de vol (FIR) de Sanya avec les informations inadéquates qui portent atteinte à la souveraineté vietnamienne sur ces deux archipels.

Le représentant de l'Ambassade du Vietnam a aussi exprimé son inquiétude face aux vols d'essai effectués par la Chine vers le récif de Fiery Cross, lesquels violent la souveraineté vietnamienne et les normes de sécurité aérienne de l'OACI dans la région d'information de vol Ho Chi Minh, gérée par le Vietnam.

Le 15 janvier dernier, le porte-parole du ministère vietnamien des Affaires étrangères (MAE), Le Hai Binh, a annoncé savoir demandé à l'OACI de modifier la carte de la FIR de Sanya publiée sur son site web officiel, sur laquelle figurent, en caractères chinois, "la ville de Sansha-Chine" et le symbole d'un aéroport sur le récif de Chu Thap (Fiery Cross), avec la description en anglais "l'aéroport de Yongshu-Sansha".

Le Hai Binh a souligné que le Vietnam disposait d'une souveraineté indiscutable sur les archipels de Spratleys et Paracels, ajoutant que Hanoi a maintes fois protesté contre l'établissement par la Chine de la soi-disant "ville de Sansha", ses constructions d'îles artificielles et d'aéroports à Truong Sa…

Le porte-parole du MAE a également souligné que ces agissements chinois avaient violé la souveraineté vietnamienne sur ceux deux archipels ainsi que les autres droits légaux du Vietnam en Mer Orientale". -VOV/VNA