Un navire japonais lors d'un exercice au large de la baie de Sagami. Photo : AFP/VNA
 

Sydney (VNA) – Les consultations entre les ministères australiens et japonais de la Défense et des Affaires étrangères (2+2) qui ont eu lieu le 22 novembre à Sydney ont adopté un communiqué conjoint appelant à arrêter les constructions en Mer Orientale.

Ces 6es consultations ont vu la participation des ministres japonais des Affaires étrangères et de la Défense, Fumio Kishida et Gen Nakatani, ainsi que de leurs homologues australiennes, Julie Bishop et Marise Payne.

Dans le communiqué conjoint rendu public après les consultations, les ministres ont exprimé leurs fortes préoccupations devant les dernières évolutions de la situation en Mer Orientale. Ils ont réitéré leur forte opposition à toute action coercitive ou unilatérale qui puisse changer le statu quo en Mer Orientale. Ils ont ensuite déclaré leur soutien pour un règlement pacifique des différends territoriaux selon le droit international.

Les ministres ont exprimé en outre leur détermination à continuer de renforcer la coopération dans la région du Pacifique afin de soutenir la prospérité économique et la paix et la stabilité régionale. Ils ont décidé de parachever rapidement une stratégie commune pour la coopération dans la région du Pacifique.

Le Japon et l’Australie ont condamné vigoureusement les attentats terroristes du 13 novembre à Paris et souligné l’importance des efforts communs de la communauté dans la lutte contre le terrorisme.

Le Japon est actuellement le 2e partenaire commercial de l’Australie et le 2e débouché de ses produits. Il est également le 3e plus grand investisseur étranger en Australie. -VNA