Situé à 90 km de l’ouest de la ville de Rach Gia, l’archipel de Nam Du appartient à deux communes, Nam Du et An Son, dans la province de Kiên Giang (Sud). Ce petit coin de paradis, car il s’agit bien de cela... attire de plus en plus d’heureux touristes autant vietnamiens qu’étrangers. La radio La Voix du Vietnam vous explique pourquoi.

On connaît aussi Nam Du sous le nom de “Cu Tron”. Pour y aller, rendez-vous à l’embarcadère de Rach Gia ... Faites attention! Il n’y a qu’un seul bateau par jour qui vous y mène en 5 heures. Notre première escale est Hon Lon, l’île la plus grande de l’archipel. Pour vous dégourdir les gambettes, vous pouvez emprunter le sentier et rejoindre le sommet le plus élevé de l’île où un panorama splendide vous attend. Sous vos yeux ? Les maisons minuscules au pied des montagnes. Le Hon Lon est entouré par une vingtaine d’îlots, et pour un peu, on se croirait au coeur d’une autre baie de Ha Long, mais au Sud-Ouest ! Trâ n Thi Mai Anh, une touriste saigonaise, est très impressionnée par cet te île. «Nam Du préserve encore sa beauté sauvage. Les paysages sont splendides, l’ambiance calme. Quant aux insulaires, ils sont souriants et hospitaliers », dit-elle.


Autour de Hon Lon, vous pouvez visiter d’autres îlots : tous aussi beaux, avec des plages aux eaux couleur émeraude, avec des falaises rocheuses dessinant des formes pittoresques. Mais alors si on veut y aller, où loger à Nam Du ? On peut passer la nuit sur l’îlot Ngang situé au centre de la commune de Nam Du ou sur l’îlot Mau. Les hébergements et les restaurants y sont assez nombreux. L’îlot Mau, d’environ 200 ha, est en fait un petit village de pêcheurs comptant une centaine de foyers : les plages bordées de cocotiers se nomment Bac, Chuong, Da Den, Da Trang ou encore Nam. Les eaux sont si limpides qu’on peut y observer à l’œil nu les fonds et leur vie subaquatique. C’est merveilleux, apaisant, bien loin des soucis quotidiens...

Si Nam Du est plutôt endormi le jour, la nuit, le village s’anime. Des milliers de bateaux de toute taille s’élancent en mer pour la pêche au calamar. Vous ? Vous n’avez rien à faire d’autre qu’attendre leur retour et vous serez sûrs de déguster des fruits de mer bien frais. Vous pouvez choisir les meilleurs appâts et les préparer vous-même. Hoang Vu Linh, une dame venue de Hanoi, fait savoir : «Je suis venue avec ma famille. Au début, j’hésistais car à ma connaissance, les infrastructures de l’île sont rudimentaires. Mais mes amis m’ont encouragée. Je ne regrette pas. Les plats sont délicieux, l’air pur, l’ambiance authentique… Ces falaises et ces plages de rêve, j’espère y retourner».

Archipel sauvage peu connu, Nam Du est aujourd’hui un lieu de choix des voyage urs en mal d’authenticité. Nguyên Thai Viê t, vice-président de la commune de An Son, nous en dit plus sur le dévoloppement prochain: « Les touristes y viennent pour se baigner et profiter de la pêche, en dégustant des fruits de mer. Cependant, Nam Du manque encore d’infrastructures: d’hôtels mais aussi de bateaux touristiques. C’est pourquoi certains visiteurs sont déçus. A présent, c’est la priorité des autorités insulaires. Nous devons construire pour mieux servir la clientèle. On cherche à attirer plus d’investisseurs évidemment.»

Certes, les infrastructures sur l’île sont encore modestes, mais si vous y allez, vous ne regretterez pas. L’accueil chaleureux, en plein coeur d’éléments naturels … ça en vaut la peine, n’est-ce pas ? - AVI