dimanche 23 juillet 2017 - 13:37:14

Au nom de l’amitié vietnamo-laotienne

Imprimer

Nghê An juillet (VNA) - Depuis cinq ans, l’Association d’amitié Vietnam-Laos de la province de Nghê An (Centre) aide des étudiants laotiens en difficulté, avec à la clé des résultats tangibles.

Comme chaque week-end, la maison de Vi To Dinh, qui est le vice-président de l’Association d’amitié Vietnam-Laos de la province de Nghê An, ouvre ses portes à des étudiants laotiens qui font leurs études dans l’un ou l’autre des instituts universitaires de la ville de Vinh. Lorsqu’un nouvel étudiant arrive, la coutume - coutume laotienne en l’occurrence - veut qu’on lui attache des fils autour du poignet en signe de bienvenue. Et c’est la même chose à la fin des études : une cérémonie a lieu pour marquer l’évènement.

Photo : baonghean.vn

Actuellement, la famille de Vi To Dinh prend en charge cinq étudiants venus des provinces laotiennes de Xieng Khouang et de Houaphan. «Le fait de nous côtoyer les fait progresser en vietnamien, constate Vi To Dinh. Eux, de leur côté, ils nous font découvrir les us et coutumes laotiens. Ce sont tous des enfants de cadres ou d’anciens combattants laotiens qui aiment beaucoup le Vietnam», fait-il savoir.

Parmi ces cinq jeunes, Nalayvan, étudiante à la Faculté de Médecine de Vinh, est considérée par Vi To Dinh comme son propre enfant. Il lui a même offert un vélo électrique et un ordinateur portable pour faciliter ses études.

« Au Vietnam, j’ai eu la chance de rencontrer ces gens qui me considèrent comme leur propre enfant, nous confie Nalayvan. C’est comme si j’étais encore dans mon village. Ils sont toujours là quand j’ai besoin de leur aide. Ils organisent même des festivités laotiennes quand je ne peux pas rentrer chez moi. Alors forcément, je me sens vraiment chez moi… », dit-elle.

Depuis cinq ans, des dizaines de membres de l’Association d’amitié vietnamo-laotienne à Vinh s’occupent ainsi d’étudiants laotiens : 150, en tout. Certains ont même beaucoup de jeunes protégés : 20 ou 30 parfois, c’est dire… Beaucoup de ces jeunes ont maintenant terminé leurs études. En général, ils occupent des postes importants dans l’administration laotienne. Mais surtout, ils restent en relations suivies avec leurs familles d’accueil de Vinh.

Photo : baonghean.vn

On est vraiment très bien entouré par nos «familles» vietnamiennes», explique Sivon Buthavi, le chef de la délégation des étudiants laotiens à Nghê An. «Si on est malade, on peut être sûr qu’on sera conduit à l’hôpital et que quelqu’un veillera sur nous. De manière générale, on se sent vraiment soutenu, aussi bien sur le plan matériel que sur le plan affectif. »

La province de Nghê An accueille chaque année de 400 à 600 étudiants laotiens. L’aide qui leur est apportée par des familles vietnamiennes est très significative pour ces étudiants. «Chaque année, nous rencontrons l’Association d’amitié Vietnam-Laos de la province pour discuter de l’aide à apporter aux étudiants laotiens»,  indique Ngo Dinh Phuong, le recteur adjoint de l’Université de Vinh. «Il y a entre 20 et 30 familles qui sont prêtes à les accueillir en les considérant comme leurs propres enfants. »

Tous ces gestes en faveur des étudiants laotiens en difficulté dans la province de Nghê An contribuent à cultiver l’amitié spéciale entre le Vietnam et le Laos, et ce alors même que les deux pays célèbrent cette année le 55ème anniversaire de l’établissement de leurs relations diplomatiques. – VOV/VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres