Après l'explosion de la bombe près du sanctuaire Erawan. Photo : CCTV News
 

Le porte-parole de la police thaïlandaise, Prawut Thavornsiri, a annoncé le 17 septembre qu’un tribunal thaïlandais avait lancé un mandat d’arrêt contre le Pakistanais Abdul Tawab pour être impliqué dans l’attentat à la bombe du 17 août à Bangkok.

Abdul Tawab fait face actuellement au chef d’inculpation de possession illégale d’armes et d’engins explosifs. Sa photo a été trouvée dans un passeport découvert dans un appartement au nord de Bangkok. Selon le porte-parole de la police thaïlandaise, des témoins l’ont vu dans une salle de cet appartement situé dans l’arrondissement de Nong Chok, où la police avait trouvé des matériaux pour fabriquer une bombe. Les témoins ont également vu Abdul Tawab accompagner le suspect Mieraili Yusufu (déjà arrêté). Selon une enquête de la police, Tawab avait assisté des suspects de l’attaque meurtrière près du sanctuaire hindouiste Erawan à s’enfuir.

D’après les médias thaïlandais, Abdul Tawab est soupçonné d’avoir transféré de l’argent au Turc Emrah Davutoglu, un autre suspect recherché par la Thaïlande.

L’attentat à la bombe du 17 août a fait 20 morts et 120 blessés. Le 15 septembre, le chef de la police thaïlandaise, Somyot Poompanmoung, a accusé des passeurs liés à la minorité ouïghoure de Chine d’être derrière ce crime. -VNA