Après l'explosion de la bombe. Photo : Xinhua/VNA
 

L’instigateur supposé de l’attaque meurtrière survenue le 17 août à Bangkok se serait probablement envolé pour le Bangladesh un jour avant cet attentat à la bombe.

Selon le chef adjoint de la police thaïlandaise, Chakthip Chaijinda, la Thaïlande a demandé l’aide d’Interpol et des autorités bangladaises pour rechercher Abu Dustar Abdulrahman, dénommé «Izaan».

Au Bangladesh, le porte-parole de la police nationale a déclaré qu'Abdulrahman était venu à Dacca avec un passeport chinois le 16 août, mais qu’il avait quitté ce pays le 30 août en prenant un vol de Jet Airways.

Le 10 septembre, la police thaïlandaise a annoncé que le suspect Adem Karadag, arrêté à Bangkok à la fin août, avait corrompu un officiel avec un pot-de-vin de 600 dollars pour entrer illégalement en Thaïlande.

D’après le chef de la police thaïlandaise, Somyot Poompanmoung, Karadag a dit qu’il était passé par le Vietnam pour venir dans un pays voisin où il avait effectivement payé 600 dollars à un officiel pour entrer illégalement en Thaïlande. Somyot Poompanmoung n’a toutefois pas précisé ce «pays voisin» et le nom de l’officiel corrompu.

Adem Karadag est l’un des deux suspects arrêtés à ce jour. L’autre, Meiraili Yusufu, de nationalité chinoise et 25 ans, a admis que l’instigateur lui avait ordonné de trans​mettre une bombe à un homme à la gare de Hua Lamphong à Bangkok. Il a ensuite reçu l’ordre de venir à Rachaprasong pour prendre des photos de l’explosion.

L’attentat à la bombe survenu le 17 août ​à proximité du sanctuaire hindouiste Erawan à Bangkok a fait 20 morts et plus de 120 blessés. Les deux suspects arrêtés ne sont pas le poseur de la bombe. Ils pourraient bien faire partie, toutefois, du réseau qui a fomenté cette attaque.-VNA