mercredi 28 juin 2017 - 16:01:39

Assurance sociale : À partir de 2018, les travailleurs devront cotiser 5 années de plus

Imprimer

Hanoi (VNA) - À partir du 1er janvier 2018, les travailleurs doivent cotiser à l’assurance sociale pendant une durée de 35 ans pour les hommes et de 30 ans pour les femmes, au lieu de 30 et 25 ans aujourd’hui.

À partir du 1er janvier 2018, les travailleurs doivent cotiser 35 ans pour les hommes et 30 ans pour les femmes pour bénéficier d’une pension à taux plein. Photo : Dinh Trân/VNA/CVN


Selon l’Article 187 du Code du travail, l’âge de la retraite de 55 pour les femmes et de 60 ans pour les hommes, et dans les corps de métiers présentant une pénibilité ou des risques particuliers pour la santé, de 50 et 55 ans.

Aujourd’hui, afin de percevoir une retraite à taux plein correspondant à 75% du salaire moyen, les hommes doivent cotiser pendant 30, et les femmes, 25 ans, mais à partir du 1er janvier 2018, le nombre d’annuités passera à 35 et 30 ans.

La loi amendée a réglementé que depuis le 1er janvier 2016, pour les fonctionnaires, la pension sociale est compté à la base sur le salaire moyenne de 15 dernières années précédant le départ en retraite, au lieu de 5 ans auparavant, est une base pour calculer le salaire de retraite. En ce qui concerne les travailleurs dans les entreprises, leur salaire de retraite est celui moyen de toute la période de cotisation.

En cas de départ en retraite avant l’acquisition des 35 et 30 annuités, le taux plein est défalqué de 2% par année non cotisée.

Au titre des dispositions transitoires, les personnes qui prendront leur retraite en 2018 bénéficieront du taux plein en ayant cotisé 31 et 26 ans, et ainsi de suite jusqu’en 2022 où la durée de 35 et de 30 ans de cotisations sera atteinte.

8% de quote-part du salarié

Bùi Sy Loi, vice-président de la Commission des affaires sociales de l'Assemblée nationale, a indiqué avoir fait une analyse selon laquelle cette réforme de l’assurance-retraite entraînerait peu ou prou une baisse du montant des pensions de retraite, en particulier dans le secteur privé. Selon lui, tous ceux qui partiront en retraite avant 2018 ne seront pas privilégiés davantage que ceux qui les suivront après cette date.

Il a expliqué, en effet, que la liquidation de la pension dépend de trop nombreux facteurs : taux de cotisation, niveau des salaires, etc.

Toujours selon lui, conformément à la loi sur les assurances sociales de 2014 modifiée par la loi de 2006, l’assiette des cotisations va être modifiée : si du 1er janvier 2016 au 31 décembre 2017, elle comprend le salaire et les indemnités qui sont prévues par le contrat de travail, à partir du 1er janvier 2018, elle portera sur toutes formes de rémunération ordinaires ou non : salaire, accessoires du salaire, indemnité et primes diverses, etc.

Quant au taux de cotisation de droit commun, il sera de 8% pour les salariés et de 18% pour l’employeur. -CVN/VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres