jeudi 17 août 2017 - 17:04:25

ASIAD 17, un espoir pour la natation vietnamienne

Imprimer

Avec des sportifs brillants comme Nguyên Thi Anh Viên et Hoàng Quy Phuoc, la natation vietnamienne promet de belles victoires aux 17es Jeux asiatiques (ASIAD 17). À ne pas manquer…

La natation n’a jamais été la spécialité du Vietnam que ce soit au niveau régional comme lors de compétitions en Asie du Sud-Est ou au niveau international, mettant les ASIAD logiquement hors de portée du pays. Pourtant, ces dernières années, la situation s’est nettement améliorée grâce à une génération de sportifs brillants bénéficiant d’importants investissements. Le tout, dans l’optique d’enfin percer en terme de performance et de briller aux grandes compétitions sportives.

Lors de ces deux dernières éditions des Jeux sportifs d’Asie du Sud-Est (SEA Games), les «dauphins» vietnamiens ont réécrit peu à peu la carte de natation de la région. Aux SEA Games 27, disputés en décembre 2013 au Myanmar, ils ont remporté cinq médailles d’or, dont trois de Nguyên Thi Anh Viên, contre deux en 2011 en Indonésie, de Hoàng Quy Phuoc. Ces performances ont permis au Vietnam de devenir un adversaire de taille pour la Thaïlande et l’Indonésie, bien qu’il demeure toujours inférieur à la natation singapourienne. En 2012, Anh Viên a eu le plaisir de devenir le premier sportif vietnamien à se qualifier pour les Jeux olympiques (JO) et ainsi représenter le pays aux JO de Londres la même année. Espérons que ce soit de bon augure pour les ASIAD 17 en République de Corée.

Des objectifs ambitieux

«L’objectif pour Anh Viên et Quy Phuoc lors des prochaines ASIAD est de figurer dans le Top 5 des meilleurs sportifs à chaque épreuve à laquelle ils participeront. Anh Viên devra également être classée dans le Top 3 des meilleures nageuses à deux épreuves. Quant à Trân Duy Khôi et Lâm Quang Nhât, leur but est d’atteindre la phase finale des épreuves de leur spécialité», souligne Dinh Viêt Hùng, secrétaire général de l’Association des sports nautiques.

Les principaux espoirs de remporter une médaille historique reposent sur les épaules de Anh Viên, sur l’épreuve de 200 m nage dos dames. Bien que cette jeune fille, originaire de la province de Cân Tho (delta du Mékong), ait battu le record des SEA Games à cette épreuve en 2013 au Myanmar avec un temps de 2’14’’80, ce n’était pas sa meilleure performance. Et pour cause, cette dernière atteint souvent durant l’entraînement 2’11’’00. Tandis que le résultat nécessaire à l’obtention d’une médaille de bronze aux ASIAD 16 était de 2’09’’72.

Même situation dans la catégorie du 400 m x 4 nage dames, bien que Anh Viên ait aussi battu le record des SEA Games en la matière avec un temps de 4’46’’16, cette performance était plus moins supérieure de 4 secondes par rapport à celle nécessaire pour remporter la médaille de bronze des ASIAD 16.

Un entraînement de choc aux États-Unis

Avec un temps de 1’50’’64, Quy Phuoc, nageur originaire de la province de Dà Nang (Centre) est monté sur la plus haute marche du podium du 200 m libre messieurs aux SEA Games 27. Pourtant, le temps nécessaire pour obtenir une médaille de bronze aux ASIAD 16 était de 1’47’’73.

Ces petits exemples pointent l’écart entre les SEA Games et les ASIAD. Si nos sportifs n’améliorent pas leurs performances et ne sont pas prêts sur le plan mental, ils pourraient échouer. Et pour cause, aux SEA Games 27, Anh Viên n’a pas pu réaliser sa meilleure performance, moins pour des raissons physique que mentales.

En vue des ASIAD 17, dès début 2014, Anh Viên a pris la direction des États-Unis. En plus de profiter d’installations modernes offertes par le pays, elle bénéficie des méthodes d’entraînement de la Fédération américaine de natation, dont la réputation n’est plus à faire. Les autres nageurs cibles, dont Quy Phuoc, Duy Khôi, Quang Nhât, Nguyên Thi Kim Tuyên… jouissent, eux aussi, d’importants investissements. Objectif : des médailles aux ASIAD 17 !

Une pluie de médailles pour Nguyên Thi Anh Viên

La jeune nageuse vietnamienne Nguyên Thi Anh Viên a remporté neuf médailles d’or, trois d’argent et une de bronze lors des Championnats junior d’Asie du Sud-Est, tenus du 6 au 8 juin à Singapour. Établissant par la même neuf nouveaux records. Dans la catégorie 400 m x 4 nages, Nguyên Thi Anh Viên a remporté l’or avec un résultat de 4’48’’35, soit sept secondes de moins que son record précédent. Chez les hommes, Trân Duy Khôi a décroché une médaille d’or au 50 m dos et quatre d’argent dans d’autres épreuves. Lors de ce tournoi, la délégation vietnamienne a remporté au total 19 médailles d’or, 13 d’argent et 18 de bronze. -VNA
Vos commentaires sur cet article ...
Autres