samedi 19 août 2017 - 01:36:14

ASEAN: le Vietnam s’exprime sur les grands dossiers

Imprimer

Le Vietnam participé mardi à Phnom Penh à la 13e conférence des ministres des Affaires étrangères de l'ASEAN+3 (la Chine, le Japon et la République de Corée).

La délégation vietnamienne conduite par le vice-ministre des Affaires étrangères, Pham Quang Vinh, a assisté également à la 5e conférence des ministres des Affaires étrangères Mékong-Japon, à la 2e conférence des ministres des Affaires étrangères Mékong-République de Corée.

A ces conférences, Pham Quang Vinh a salué les progrès des relations de l'ASEAN+3, la participation active et les apports importants de la Chine, du Japon et de la République de Corée à ce processus de coopération régionale.

L'ASEAN, la Chine, le Japon et la République de Corée doivent intensifier la coopération dans les problèmes financiers et monétaires, dont une réalisation plus efficace de la convention de multilatéralisation de l'Initiative de Chieng Mai, encourager le privé à participer à l'initiative d'un marché d'obligations de l'Asie, renforcer la connectivité, le commerce, l'investissement, le développement des infrastructures, communications et transports, le développement des ressources humaines...

Il a demandé aux partenaires de continuer d’appuyer l'édification de la communauté de l’ASEAN, la liaison et la connectivité régionale, la réduction de l'écart de développement... et soutenir le rôle central de l'ASEAN sur les forums régionaux tels que l'ASEAN+1, l'ASEAN+3, le Sommet de l'Asie de l'Est (EAS), le Forum régional de l'ASEAN (ARF), la Conférence élargie des ministres de la Défense de l'ASEAN (ADMM+)...

La coopération Mékong-Japon doit s'appuyer sur les secteurs qui revêtent une signification particulièrement importante pour le développement de la sub-région que sont le développement d'infrastructures particulièrement des couloirs économiques Est-Ouest, et Sud, la gestion et l'exploitation de façon rationnelle et durable des sources d'eau du Mékong, a estimé à ces conférences, Pham Quang Vinh.

Le diplomate a affirmé qu'une coopération efficace entre des pays dans la gestion des ressources d'eau était une des conditions fondamentale de la réussite d"'une décennie du Mékong vert.

Il a demandé au Secrétariat de la Commission du Mékong (MRC) et aux pays membres de se coordonner étroitement afin de déployer dans le meilleur délai, les recherches sur la gestion et le développement durable du Mékong, dont les impacts des barrages hydrauliques sur le cours principal du fleuve.

Outre l'intensification de la coopération bilatérale, le cadre de coopération Mékong-République de Corée doit avancer de nouvelles initiatives susceptibles de valoriser les atouts des membres comme la formation de ressources humaines, le partage et l'aide aux pays de la région du Mékong dans l'édification et la mise en route d'un modèle de croissance verte.

Pham Quang Vinh a insisté également sur la nécessité de consolider la coopération entre les pays en terme de gestion, et d'utilisation des ressources d'eau du Mékong, particulièrement face aux tensions de la croissance démographique, des activités économiques et du changement climatique. – AVI



Vos commentaires sur cet article ...
Autres